Déjà disponible en Belgique, l’assistant virtuel de Google peut désormais être pleinement exploité par les acteurs locaux.

Google a annoncé ce mardi le lancement en Belgique de son Google Assistant, son assistant virtuel, compatible iOS et Android.

Le logiciel était déjà disponible en Belgique, à l’image d’Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon. Certaines fonctionnalités étaient toutefois limitées compte tenu de l’absence de localisation.

Business et entreprises locales pourront désormais créer des ponts entre leurs applications et l’assistant, pour permettre aux utilisateurs d’accéder à leurs services par commandes vocales.

En Belgique, il est désormais ainsi possible de demander à son assistant quelle est la limite de retrait sur sa carte bancaire, de connaître sa consommation en data chez Proximus et Telenet, ou de demander la date à laquelle son colis arrivera via l’app Bpost.

Certaines fonctionnalités du Google Assistant deviennent également accessibles localement, à l’image des prévisions météorologiques.

Plus intéressant pour le commun des mortels, l’Assistant Google est désormais capable de personnaliser les flashs info avec les dernières actualités belges, en suivant la Pro League belge ou en racontant des blagues de chez nous.

Pour ceux qui débuteraient, rappelons l’existence de notre dossier sur les 100 commandes à mémoriser pour le Google Assistant, qui leur permettra de comprendre quelles formes d’interactions ils peuvent avoir avec leurs enceintes connectées.