Avec des chiffres de ventes en constant recul, Sony pourrait bientôt quitter le marché du mobile pour concentrer ses efforts sur ses activités qui marchent le mieux.

On le sait, les smartphones Xperia ne se vendent plus aussi bien qu’autrefois. L’ex-géant du mobile, qui avait racheté la marque “Ericsson” en son temps, a vu ses parts de marché fondre comme neige au soleil.

En 2018, elle n’aurait ainsi vendu que 6,5 millions de smartphones Xperia à travers le monde. A titre de comparaison, les smartphones Windows de Microsoft s’étaient écoulés à plus de 13 millions d’unités leur dernière année. L’activité mobile lui aurait fait perdre 780 millions d’euros sur l’année, et les perspectives d’avenir seraient plutôt sombres puisque certains analystes prédisent un nouvel effondrement des ventes en 2019.

Pour Atul Goyal, analyste chez Jefferies, les jours de Sony dans le mobile seraient déjà comptés. Le groupe nippon devrait fermer prochainement son activité mobile pour concentrer ses efforts sur ses activités qui marchent le mieux : sa PlayStation, ses appareils photos, ses téléviseurs et ses appareils audio. En cause : l’énorme pression des investisseurs, pour qui la division business est devenu un énorme poids.

Quel intérêt Sony a-t-il aujourd’hui à poursuivre l’aventure dans le mobile? Comme Samsung ou LG, Sony est également un important fournisseur de pièces détachées pour ses concurrents. Le capteur photo qui équipe l’iPhone et la plupart des mobiles est par exemple produit par le groupe nippon. Si son activité mobile lui fait perdre de l’argent, elle est toutefois utilisée comme une vitrine pour présenter ses dernières innovations. Reste à présent à voir jusque quand exactement Sony pourra se permettre de poursuivre cette campagne marketing très onéreuse…