Microsoft pourrait bientôt proposer des ordinateurs portables avec des processeurs de smartphones, si l’on en croit la dernière fuite d’informations, rapportée par l’analyste Paul Thurrott.

Microsoft pourrait bientôt changer radicalement de stratégie en exploitant des processeurs Qualcomm sur l’ensemble de sa gamme de produits Surface, si l’on en croit une information rapportée par l’analyste Paul Thurrott.

Particularité de ces processeurs Snapdragon : ce sont les mêmes qui équipent nos smartphones.

Désormais suffisamment puissants pour faire tourner un ordinateur portable, les processeurs Snapdragon ont tendance à être moins coûteux que les processeurs dédiés d’Intel, mais également moins énergivores.

Microsoft avait déjà équipé sa Surface Go d’un processeur pour smartphone, mais celui-ci était conçu et produit par Intel. Le rapprochement du géant de l’informatique avec Qualcomm pourrait signer un changement de direction dans la stratégie du groupe, qui pourrait désormais cibler un plus large public.

Reste qu’en adoptant un processeur mobile, Microsoft forcera ses utilisateurs à passer exclusivement par son Windows Store pour le téléchargement de logiciels – les logiciels Windows traditionnels n’étant pas supportés par cette architecture. Un sérieux frein à l’achat pour le consommateur…