Le réseau social de Mark Zuckerberg semble être en pleine mutation. Après avoir annoncé la mise en place d’une nouvelle stratégie centrée sur la protection de la vie privée, Facebook propose désormais de connaitre les raisons de la présence de telle ou telle publications sur son fil d’actualité.

Facebook a développé un nouvel outil, « Pourquoi je vois ça ? », qui s’inscrit dans la stratégie du réseau social de se montrer plus transparent avec ses abonnés. Une manière d’expliquer les raisons pour lesquelles tels types de publications se retrouvent sur son fil d’actualité et surtout d’expliquer la manière son fonctionne son algorithme dans un langage accessible à tous.

« Nous vous présentons [cette fonctionnalité] pour vous aider à mieux comprendre et à contrôler plus facilement ce que vous voyez des amis, des pages et des groupes dans votre fil d’actualité. C’est la première fois que nous construisons des informations sur la façon dont le classement fonctionne directement dans l’application », indique Ramya Sethuraman, responsable produit chez Facebook.

Cet outil liste donc les liens qu’il existe entre un membre Facebook et telle publication en fonction des liens d’amitié, de l’ancienneté de cette amitié, les précédentes interactions avec l’auteur d’un post – si vous réagissez souvent aux publications de telle personne, vous verrez davantage de ses pots. Mais d’autres éléments sont également pris en compte comme les groupes dans lesquels l’internaute est inscrit, les réactions survenues pour le même type de publications ou encore la popularité de certains posts auprès d’autres membres et groupes. D’autres signaux sont également pris en compte pour afficher telle ou telle publication.

Pour accéder à ces informations, il suffit de cliquer sur les trois points de suspension à droite de chaque publication. Présenté officiellement le 31 mars 2019, l’outil ne semble cependant pas encore déployé partout. Il faudra certainement attendre quelques jours pour découvrir les raisons de la présence de certains posts sur son fil d’actualité.

Par ailleurs, l’outil permettra – comme c’était déjà le cas avec l’option « Ne plus suivre » – à un abonné d’indiquer à l’algorithme de Facebook qu’il n’aime pas telle ou telle publication.

Des tentatives de transparences de la part de Facebook bienvenues, mais elles n’en restent pas moins limitées. Pas question de connaitre les entrailles du site ou du fonctionnement de son algorithme. On ne peut pas vraiment lui en vouloir, depuis sa création, le réseau social est devenu une entreprise qui vaut son pesant d’or, il est donc logique qu’il protège ses ressources.