Un Lituanien a réussi à duper deux grands noms du Web grâce à un plan presque parfait.

Elvadas Rimasaukas est l’homme qui a presque réussi à arnaquer Facebook et Google. Son coup, il l’a préparé avec beaucoup de soin et consistait en une vaste opération de fraude par mail. L’individu a mis au point des sociétés-écrans, des fausses factures, ainsi que de nombreux comptes bancaires dans plusieurs pays de l’Europe de l’Est. Une fraude qui a porté ses fruits – du moins un temps – puisque M. Rimasaukas a dérobé près de 120 millions de dollars aux deux mastodontes que sont Facebook et Google, soit respectivement 99 et 23 millions chacun, entre 2013 et 2016.

Sans forcément être un pirate de haut vol, l’escroc avait simplement utilisé les noms et adresses de sociétés avec lesquelles Facebook et Google avaient l’habitude de traiter. Les deux entreprises américaines signaient les fausses factures sans porter plus grande attention à celles-ci puisqu’elles étaient habituées.

Une arnaque qui ne sera pas restée longtemps impunie puisqu’un porte-parole de Google a annoncé que la fraude avait bel et bien été détectée et que les autorités compétentes avaient été mises au courant de l’histoire. Une fois identifié, l’individu a plaidé coupable pour fraude électronique, vol d’identité aggravé ainsi que blanchiment d’argent. Il a été contraint de rendre l’argent.

Le fraudeur a également écopé d’une amende de près de 300.000 dollars et est condamné à rendre les derniers 50 millions de dollars qui lui reste éparpillés sur ses différents comptes bancaires à travers les pays de l’Europe de l’Est. Enfin, l’individu encourt une peine de prison pouvant aller jusqu’à 30 ans de prison. De quoi dissuader de tenter sa chance.