Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire. Ce n’est pas la première fois que ce genre de technologie est utilisée pour lutter contre le harcèlement de manière générale, mais dans un cadre scolaire, c’est inédit. 

L’initiative vient du maire de la ville d’Ostu, au Japon. Il indiquait déjà il y a quelques mois vouloir mettre en place un système qui permettrait de détecter et de lutter contre le harcèlement scolaire, invitant les écoles à « agir fermement contre le harcèlement, sans compter seulement sur l’expérience des professeurs, mais en recourant aux analyses de données d’une intelligence artificielle ».

Dans ce cadre, une intelligence artificielle a été spécialement développée par la société Hitashi Systems Ltd. pour gérer le problème du harcèlement en milieu scolaire. L’I.A. sera déployée au mois d’avril. Dans un premier temps, le système passera en revue les données de cas de harcèlement ou de suspicions des différentes écoles primaires et secondaires d’Otsu, au cours des 6 dernières années.

Cette première analyse se concentrera sur l’âge des victimes et des harceleurs, leur sexe, le lieu et la date du harcèlement, ainsi que les niveaux de diplôme de chacun et aura pour but de faire ressortir « les caractéristiques des harcèlements, afin d’aider les professeurs à identifier des cas dans leurs classes ». Un processus qui demandera un certain temps à la machine, les résultats devraient être disponibles d’ici le mois d’octobre.

Le cas de la ville d’Otsu et de l’intelligence artificielle de Hitashi Systems Ldt. sera le premier du genre. Auparavant, l’intelligence artificielle était principalement utilisée sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux, afin de lutter contre le cyberharcèlement.

Si l’application de cette technologie dans le milieu scolaire permet effectivement de déceler et de lutter contre le harcèlement à l’école, on peut imaginer que d’autres établissements et pays y fassent appel. Chaque année, plusieurs cas de décès de jeunes enfants ou adolescents sont liés à du harcèlement scolaire.