Des dizaines de milliers d’utilisateurs de l’appli de messagerie instantanée ont été bannis du service pour avoir utilisé des versions modifiées du logiciel.

Au total, ce sont plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs de l’application de messagerie qui ont été bannis du service, après avoir été identifiés par la filiale de Facebook.

WhatsApp avait déjà averti les utilisateurs du service qui utilisaient une application tierce pour y accéder.

Plusieurs logiciels étaient ciblés, parmi lesquels WhatsApp Plus et GB WhatsApp, qui totalisaient à eux seuls plusieurs dizaines de milliers d’installations – principalement sur les smartphones Android.

Désormais, l’entreprise bannira systématiquement les utilisateurs qui passent par des versions modifiées du logiciel. La filiale de Facebook indique avoir procédé de la sorte pour garantir la sécurité des données, qui ne sont pas cryptées dans ces versions modifiées du logiciel, et peuvent être exploitées par des tiers sans le consentement de l’utilisateur.

Les utilisateurs bannis pourront récupérer un accès à WhatsApp en retéléchargeant l’application officielle et en s’authentifiant auprès de WhatsApp. L’historique des chats ne pourra en revanche pas être récupéré.