Secouée par la fermeture du studio Telltale, cette ultime saison du jeu narratif The Walking Dead aura finalement été menée à terme grâce au studio Skybound Games qui en a repris les rênes. En Belgique, c’est l’éditeur JustForGames qui distribue le jeu dans sa version boite.

Après une première saison qui permettait de contrôler le bienfaiteur Lee, c’est la jeune fille qui a pris la relève et qui est devenue l’héroïne de cette déclinaison vidéoludique de l’univers créé par Robert Kirkman.

The Walking Dead : L’Ultime Saison

Et la petite rescapée a depuis bien grandi, apprenant au fil des épisodes à survivre, et surtout à sacrifier. Elle a également pris sous son aile l’orphelin AJ, qui n’est désormais plus un bébé mais un enfant qui a dû grandir tant bien que mal dans cet univers hostile en proie aux monstres, aussi bien morts que vivants.

Confrontée aux interrogations et tâtonnements de ce gamin qui n’a pas connu le « monde d’avant », Clémentine se doit de l’éduquer, non sans dégâts. Sans tomber dans le spoiler, nous dirons que le final du premier épisode (intitulé en français « Un nouveau refuge ») forme déjà en ce sens un pic émotionnel, engageant la suite de la saison vers des questionnements moraux toujours plus complexes.

Clémentine se retrouve donc en quelque sorte dans le rôle qu’avait Lee dans la première saison, devant à son tour protéger et éduquer un enfant d’apparence tout à fait innocente. Mais comme précisé plus haut, AJ est un « enfant de l’apocalypse » et il s’avère bien plus turbulent et tourmenté que la Clem des débuts. Les décisions que Clémentine (et donc le joueur) va devoir prendre à son sujet auront des conséquences sur son comportement, et forgeront l’AJ qu’il deviendra.

The Walking Dead L’Ultime Saison

La thématique de cette saison semble d’ailleurs s’axer autour de la jeunesse et de la transmission, avec l’arrivée d’un groupe d’enfants et d’ados isolés, vivant sans la présence d’un seul adulte (le second épisode s’intitule “Les enfants perdus”). Mais des Pilleurs rôdent et Clémentine croisera une vieille connaissance remontant à la toute première saison. De quoi boucler la boucle comme il se doit ?

Les habitudes des joueurs de la première heure ne seront pas vraiment bousculées dans cette Ultime Saison et l’on retrouve rapidement ses marques. Le titre fonctionne toujours selon les mécanismes du point & click et du dialogue à choix multiples. Comme d’habitude également, les choix opérés auront plus un impact dans le ressenti propre de chaque joueur plutôt que sur la trame scénaristique qui ne varie au final que très sensiblement (dans les grandes lignes, les conclusions restent identiques).

Quelques petites nouveautés font néanmoins leur apparition, comme la possibilité de pouvoir tourner la caméra tout autour du personnage à l’aide du stick droit. Il y a aussi la présence d’objets à dénicher dans chaque épisode (aucune utilité si ce n’est pour la pure collectionnite), tandis que d’autres (essentiellement des dessins) peuvent être utilisés comme objets de décoration dans votre chambre provisoire.

The Walking Dead The Final Season

On constate également la présence de séquences d’action qui nous laissent plus « libre » afin de défourailler des marcheurs dans des environnements clos, en activant des pièges ou en utilisant une combinaison de deux touches pour mettre à terre et poignarder les zombies ou viser et tirer dessus à l’aide d’un arc à flèches. Loin d’être parfaitement souples au niveau du gameplay, ces séquences ont néanmoins le mérite d’exister et apportent un peu plus d’ambition aux scènes d’action qui étaient jusqu’ici limitées à des enchaînements de QTE. Espérons que cet aspect soit davantage développé dans les épisodes à venir…

Entre deux scènes graves, The Walking Dead : L’Ultime Saison fait un petit peu retomber la tension avec un note de légèreté plus appuyée, cette saison faisant preuve de davantage d’humour que les trois précédentes saisons réunies. Rassurez-vous, pas de quoi hurler à la trahison toutefois, la violence et l’horreur reprenant rapidement ses droits. D’autant que tout cela est orchestré de main de maitre à l’aide d’une mise en scène diablement efficace, notamment dans les climax et autres twists qui nous sont réservés.

The Walking Dead Final Season

Graphiquement, le jeu est un peu plus léché que par le passé avec un rendu comic book très réussi. Néanmoins, on rencontre toujours les mêmes petits problèmes techniques, avec des textures parfois grossières, des petits bugs par-ci par-là (on a notamment eu droit à du texte disproportionné qui dépassait de l’écran) et des temps de chargement trop longs qui cassent l’ambiance.

Autre ajout d’importance, le jeu a été entièrement doublé en français, ce qui n’était pas le cas des saisons précédentes au moment de leur sortie. Les puristes devront d’ailleurs penser à sélectionner la v.o. et les sous-titres dans les options avant de se lancer dans l’aventure.

Conclusion

Jolie conclusion que cette “Ultime saison” pour la saga The Walking Dead. Le dernier jeu de Telltale est une réussite à tous les niveaux. Tout en jouant la continuité, cet ultime volet agrémente l’expérience de petites nouveautés bienvenues – comme l’ajout des doublages en français, l’usage d’un nouveau moteur graphique ou la possibilité de faire tourner la caméra tout autour de son personnage. Telltale Games n’hésite pas non plus à sortir des sentiers battus en proposant un scénario axé sur la jeunesse. Une approche narrative qui permet au studio de redonner un petit coup de jeune à une franchise qui avait du mal à se renouveler. Paradoxalement, l’aventure se terminera sur cette bonne note pour le studio, qui a mis la clé sous la porte, victime d’une stratégie de contenu trop poussive.

The Walking Dead : L’Ultime Saison

7.1

Gameplay

6.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

7.5/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • Une thématique traitée avec justesse
  • Une atmosphère comics très réussie
  • Une mise en scène qui ménage bien ses effets
  • Des séquences d’action un peu plus « libres »
  • Les doublages intégraux en français

Les - :

  • Quelques petits bugs et soucis techniques
  • Pas de grosse révolution au niveau du gameplay
  • Les longs temps de chargement qui cassent l’ambiance
  • Graphiquement pas exceptionnel