Les autorités chinoises expérimentent différents systèmes technologiques au sein des prisons de Hong-Kong. Ceci afin de renforcer la sécurité des gardiens et des prisonniers.

Comme le rapporte le South China Morning Post, la Chine teste actuellement des services technologiques afin de rendre leurs établissements pénitentiaires intelligents. Il s’agit principalement de technologies de surveillance afin de détecter tout évènement irrégulier.

Les détenus de ces prisons de test sont équipés de bracelets permettant de connaître leur position géographique, de manière précise, à n’importe quel moment de la journée. Ces bracelets sont également pourvus de capteurs de rythme cardiaque permettant d’être alerté en cas d’évènements malencontreux.

Un nouveau service de vidéo surveillance est également expérimenté, avec même des caméras placées dans les douches et les toilettes. Les informations recueillies par ce biais, couplées aux informations des bracelets connectés, sont analysées par un système d’intelligence artificielle afin de détecter un comportement anormal.

De plus, les selles des prisonniers sont également analysées grâce à un bras robotisé. Cela afin de veiller à ce qu’aucune drogue ne puisse passer parmi les rangs des détenus avant d’être incarcérée. Jusqu’à présent, cette tâche était exécutée par les vigiles à l’aide de bâtons en bois.

Pour le moment, seules 3 prisons de Hong-Kong participent à ces phases d’expérimentations. Si ces tests s’avèrent concluants, ce sera l’ensemble des prisons de la ville chinoise qui seront équipées de ces dispositifs.