Google mise sur une nouvelle approche plus réaliste de son application de navigation, Maps. Bien qu’elle soit encore en développement, plusieurs utilisateurs ont la chance de pouvoir tester en avant-première la version réalité augmentée de Google Maps.

Annoncée en mai 2018, l’apparition de la réalité augmentée dans Maps est prévue pour le courant 2019. Un fameux projet sur lequel la firme de Mountain View travaille sans relâche. La preuve est que Google a annoncé au Wall Street Journal que certains chanceux lambdas allaient pouvoir tester le rendu de son application de géolocalisation et de navigation en réalité augmentée. 

L’arrivée de cette option n’est donc pas pour tout de suite. Les utilisateurs qui vont avoir le privilège de tâter la fonctionnalité sont membres du programme de test Local Guides de Google. 

Dans la pratique, la réalité augmentée permettra de voir en temps réel le monde extérieur, à travers la caméra du smartphone, et de suivre les flèches de navigation qui s’affichent à l’écran. Une fonctionnalité très pratique lorsqu’on est à pied, mais qui peut s’avérer dangereuse au volant. C’est pourquoi Google précise que des restrictions seront appliquées afin d’éviter, au mieux, les dangers. 

Lors d’activité prolongée de la réalité augmentée, Maps proposera à son utilisateur de lâcher son smartphone pour regarder la route. L’application pourra également s’assombrir de force pour obliger l’automobiliste à se concentrer sur son environnement.

Pour insufler de la vie à son application, Google fusionne à la fois Maps et Street View. L’option n’aura pas pour objectif d’être utilisée en permanence, mais grâce à son reflet de la réalité, la version AR de Maps viendra en renfort aux instructions parfois peu précises de l’application de navigation. 

David Pierce, journaliste du Wall Street Journal, a déjà pu se faire une idée de la fonctionnalité: ” c’est comme si Maps avait dessiné la direction à prendre dans le monde réel, mais que personne d’autre ne pouvait les voir “. 
 
Pour les autres utilisateurs lambdas, il faudra se montrer patient. Google a annoncé au média américain que la nouvelle option de Maps “nécessite encore plusieurs tests” avant d’être prête à être présentée au grand public.