Une équipe de chercheurs de l’Université de Columbia a développé une intelligence artificielle capable de convertir les signaux électriques du cerveau humain en paroles intelligibles.

Lorsqu’une personne qui a perdu la parole souhaite s’exprimer, le cerveau produit également des signaux électriques. À défaut de produire des sons, ceux-ci sont perdus à jamais. Grâce à cette IA mise au point par une équipe de neuro-ingénieurs américains, ces signaux pourraient bien être transformés en parole.

Les scientifiques ont publié les résultats de leur recherche dans la revue Scientific Report. L’objectif à long terme de l’étude est de concevoir des implants crâniens qui permettent à une personne de parler grâce à une voix synthétique sans se soucier d’un clavier, comme pouvait le faire Stephen Hawking depuis son fauteuil roulant.

Dans cette optique, les chercheurs se sont attaqués au développement d’une IA qui traduit les signaux électriques de l’audition d’une personne pour en décrypter les mots.

3 mots sur 4 correctement identifiés

Pour entraîner leur intelligence artificielle, deux hommes et deux femmes ont lu des histoires à des patients épileptiques dans des conditions très particulières : des électrodes ont été placés directement en contact avec les parties consacrées à la parole et l’audition du cerveau au cours d’une intervention chirurgicale à crâne ouvert.

Étant donné la situation, seules des séances d’entraînement de 30 minutes ont pu être réalisées, au cours desquelles le signal électrique était comparé au texte lu.

Au bout de cinq patients, l’IA a été confronté à de nouveaux mots, à savoir les chiffres de zéro à neuf. De là, les chercheurs ont pu évaluer la progression de leur IA : 3 chiffres sur 4 étaient correctement détectés et le sexe de l’interlocuteur était correct dans 80% des cas.

Ces résultats prometteurs ne sont qu’une première étape vers la reconstruction de la voix. Les neuro-scientifiques espèrent dans un premier temps que leur IA puisse reproduire des mots et des phrases plus complexes qu’au cours de ces expériences.