Une étrange tache noire flotte au milieu de la mer de Sibérie orientale sur Google Maps. Sous cette tache d’encre, une île mystérieusement cachée par le service.

Tout le monde s’est déjà essayé à se balader sur Google Maps, en quête d’un endroit connu, familier et parfois étrange. La carte interactive de Google regorge de mystères.

En se promenant du côté du Nord-Est de la Russie, on peut tomber sur un lieu qui a été masqué par Google Maps sans raison apparente, barré de quelques coups de pinceau noir, comme pour garder le secret de cet endroit.

Ce lieu, c’est l’île Jeannette, un lopin de terre d’une superficie de 3,3 kilomètres carrés situé à quelques 600 km au large de la Russie, en pleine mer de Sibérie orientale. Très en relief, l’île culmine à 351 mètres d’altitude et est totalement déserte.

Pourtant, si Google la cache, l’île n’est pas absente des radars puisqu’elle porte même un nom et une histoire. Elle fût découverte en 1881 par l’expédition de la Jeanette et possédée à tour de rôle par les États-Unis puis la Russie.

Mais alors, pourquoi Google a-t-il effacé de la carte cette île si banale? Il n’est pas rare que certains lieux sensibles soient floutés ou effacés. On pense notamment aux bases militaires, aux prisons et même à certains édifices gouvernementaux. Des pays comme les États-Unis, la Russie et la Corée du Nord y ont déjà eu recours.

En l’absence d’explication sur la discrétion qui entoure l’île Jeannette, les théories les plus folles ont émergé sur la toile. Certains évoquent la présence d’un silo à missiles ou encore d’une base militaire secrète.