Choose Your Own Adventure“, “Choisis Ta Propre Aventure” : quatre mots, une marque, qui pourraient bien coûter très cher à Netflix pour avoir été prononcés lors de l’épisode interactif Bandersnatch.

L’épisode spécial de Black Mirror diffusé depuis le 28 décembre dernier n’aura laissé qu’un goût de trop peu aux fans de la franchise. Destiné à nous faire patienter avant la diffusion de la prochaine saison, il est la preuve qu’une fois de plus Black Mirror parvient toujours à surprendre avec des formats, des thématiques et un regard uniques en leur genre.

Mais l’épisode intitulé “Bandersnatch” aura laissé un goût amer à d’autres. C’est notamment le cas de Chooseco LLC, l’éditeur de la série de livres “Choose Your Own Adventure“.

Dans son épisode, Netflix a judicieusement utilisé ce type très particulier de littérature où des choix s’imposent au lecteur, l’amenant vers de nouveaux pans de la narration qui ne dépendent que de sa décision, ce même procédé utilisé dans les bouquins pour enfants de la maison d’édition.

Ce qui a particulièrement déplu au plaignant, c’est l’utilisation de l’expression “Choose You Own Adventure” dans la série. Si les mots ne sont pas frappés sur le livre au centre de l’épisode, ils sont en revanche prononcés au cours de l’épisode. Résultat : Chooseco LLC réclame 25 millions de dollars à Netflix pour violation de marque déposée.

Netflix avait justement tenté d’obtenir une licence d’exploitation de la marque en question pour son épisode, sans succès.

Dans les lignes de Variety, l’éditeur reproche à la série d’être “susceptible de causer des dommages importants, ce qui affectera la vente de nos livres et notre capacité à travailler avec des partenaires sous licence à l’avenir“. Et ce, en raison du caractère noir de Black Mirror qui contraste avec le côté plus enfantin des livres.