Sorti il y a 10 ans en exclusivité sur Xbox 360, Tales of Vesperia fait partie de ces RPG cultes à côté duquel de nombreux joueurs étaient passés sans même s’en rendre compte. Pour célébrer son dixième anniversaire, Namco Bandaï nous livre une réédition du titre sur PS4, Xbox One, Switch et PC.

S’il n’avait pas rencontré un énorme succès à l’époque, Tales of Vesperia a acquis a fil des années un statut de jeu culte auprès des amateurs de jeux de rôle. Outre sa direction artistique, c’est surtout son univers et la richesse de son gameplay qui en ont fait un titre incontournable, que tous les rôlistes se doivent d’avoir fait au moins une fois dans leur vie…

Malheureusement, on ne peut pas dire que Namco-Bandaï s’est montré très généreux avec les fans de la franchise, avec cette Definitive Edition, qui propose outre des graphismes en Full HD et quelques nouveaux morceaux, quelques contenus inédits, dont des tenues, quelques mini-jeux et boss inédits – et c’est à peu près tout, le tout à un tarif qui fera probablement frôler l’arrêt cardiaque aux joueurs les plus économes. Car il faudra tout de même débourser près de 50€ pour la réédition d’un titre sorti il y a maintenant 10 ans et qui a tout de même bien mal vieilli… Il s’agira – sans aucun doute – du plus gros frein à l’achat pour cette réédition du pauvre, qui aurait clairement dû être vendue à un tarif bien inférieur.

Pour autant, difficile de ne pas se laisser séduire par ce RPG délicieusement old-school et son univers coloré. S’il est plutôt lent à démarrer, Tales of Vesperia n’en demeure pas moins un titre riche en contenu, qui n’hésite pas non plus à prendre une approche très différente des autres JRPG avec son personnage central torturé et son aventure aux allures de road-trip.

L’aventure vous place dans la peau de Yuri Lowell, un ancien chevalier impérial qui va partir sur les traces d’un voleur de “noyaux” avec un petit groupe de compagnons de voyage et explorer de nombreuses contrées différentes. Si les débuts de l’aventure sont plutôt mous, la suite se corse assez rapidement, avec un système de combat évolué et des mécanismes de jeu progressifs.

De prime abord très simple d’accès, le jeu réserve donc un contenu très riche et un gameplay qui ne cesse d’évoluer tout au cours de l’aventure. Aux débuts de l’aventure, le joueur n’aura accès qu’à quelques armes pas forcément très efficaces. Après quelques heures de jeu, il se rendra toutefois compte qu’il lui est possible de les améliorer en combinant plusieurs éléments, et surtout de tirer parti de leurs capacités spécifiques durant les combats. Chaque arme confère en effet des bonus non-négligeables aux personnages qui les portent durant les combats, permettant par exemple de mieux encaisser les coups ou mieux se rétablir après un saut. Les combats occupent ici une partie centrale dans l’aventure et se montrent étonnamment funs à parcourir, une fois les mécanismes de base maitrisés. La mise en scène est dynamique et les quelques boss rencontrés dans l’aventure en donneront largement pour votre argent.

Avec sa quarantaine d’heures de jeu, le jeu de Namco-Bandaï offre donc une excellente longévité. Plus encore pour ceux qui choisiront de résoudre les nombreuses quêtes annexes. Paradoxalement, cette Definitive Edition n’offre pas vraiment une expérience de jeu différente de celle de l’époque. Si vous aviez déjà bouclé l’aventure sur Xbox 360, il n’est donc pas forcément nécessaire de se tourner vers cette Definitive Edition. Pour ceux qui étaient passés à côté à l’époque en revanche, cette Definitive Edition est donc un joli cadeau des dieux – même si l’on aurait sans doute préféré un prix plus doux pour sa sortie…

Le travail de remasterisation reste ici minimaliste, avec quelques morceaux inédits et des graphismes tout juste HDisés. On est très loin d’un remake ou d’un remaster en bonne et due forme. La bonne nouvelle, c’est que le titre est enfin disponible sur toutes les plates-formes et a eu droit à un portage de qualité. Pas de ralentissements à noter donc, ni de bugs à profusion.

Conclusion

Si elle ne convainc pas totalement – la faute en grande partie à son prix qui frôle les 50€ -, cette réédition de Tales of Vesperia n’en reste pas moins un incontournable pour les amateurs de JRPG qui étaient passés à côté de cette pépite au moment de sa sortie. Avec son aventure de près de 50 heures, sa direction artistique exemplaire, ses décors variés et son gameplay riche et dynamique, Tales of Vesperia est un jeu de rôle à part, qui est parvenu à se forger sa propre identité et qui mérite dès lors que l’on s’y intéresse, même 10 ans après sa sortie. Si le titre a vieilli graphiquement, il n’en conserve pas moins une aura particulière. Regrettable toutefois qu’aucun ajout ne justifie le prix – particulièrement élevé – de cette réédition, qui aurait probablement mérité un travail plus en profondeur.

Tales of Vesperia : Definitive Edition

7.5

Gameplay

8.5/10

Contenu

7.5/10

Graphismes

6.5/10

Bande son

7.5/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • Une solide durée de vie (40 à 50h)
  • Une direction artistique inspirée
  • Un gameplay riche
  • L'un des meilleurs RPG de ces 15 dernières années

Les - :

  • Un portage paresseux
  • Lent à démarrer
  • Graphiquement, cela a vieilli
  • Vendu au prix plein