Une start-up japonaise a présenté un curieux objet au salon CES de Las Vegas : une planche en bois pour contrôler les appareils connectés de la maison.

À l’heure ou le plastique des appareils high-tech inonde les maisons, “mui” nage à contre-courant. En l’apparence, une simple planche de bois, à l’intérieur, un véritable concentré de technologie.

Sous le matériau primitif se cache en réalité un panneau tactile et lumineux qui permet de contrôler les appareils intelligents du foyer via le Wi-Fi et le Bluetooth. À travers cinq icônes, il est possible de régler la température, l’éclairage, jouer de la musique avec Spotify, afficher la météo et contrôler les sonnettes connectées. Il est même possible d’accéder à Google Assistant à l’aide d’un bouton dédié mais le panneau ne répond en revanche pas aux commandes vocales.

Adieu le plastique, bonjour le bois

L’objet s’apparente à d’autre “hubs” déjà existants, à savoir l’Amazon Echo Show ou le Google Home Hub. Ce qui l’en différencie, c’est son design qui s’intègre parfaitement dans la maison, à l’heure où beaucoup se soucient de l’âme de leur maison.

Ses concepteurs expliquent que : “Aujourd’hui, la plupart des maisons et des bureaux sont conçus pour intégrer encore plus de technologie. De notre côté, nous voulons répondre aux besoins des utilisateurs plutôt que de proposer un objet technologique de plus. Nous avons créé mui pour inverser cette tendance et rendre le numérique centré sur la nature“.

Ce qui le distingue également des hubs plus classiques, c’est son prix. Là où les appareils de Google et Amazon sont vendus autour de 150€, mui sera commercialisé dans le prochains mois au prix de 999$.

Si le projet a finalement pu voir le jour, c’est grâce à une campagne de crowdfunding sur Kickstarter au cours de laquelle près de 115.000$ ont pu être récoltés. Les premières commandes sur la plateforme permettaient d’obtenir la planche pour 499$, il est encore possible de soutenir l’initiative en précommandant mui pour 549$ sur Indiegogo.