Dell fait son grand retour à la Bourse de New York, après cinq années passées sur les marchés privés.

En 2013, Michael Dell, PDG et fondateur de l’entreprise homonyme, annonçait le retrait de sa firme des marchés publics.

Au cours des cinq années qui ont suivi, le fabricant d’ordinateurs et gestionnaire de data centers a concentré ses efforts sur le cloud computing. Numéro 3 dans l’assemblage d’ordinateurs, l’entreprise s’est hissée au premier rang des fournisseurs de serveurs, surpassant HP en chiffre d’affaires, sans parler de sa position confortable dans le domaine du gaming.

C’est une entreprise transformée, tournée vers l’avenir du cloud, qui effectue un retour sur les marchés publics au travers d’une transaction complexe mêlant espèces et actions pour un total de 24 milliards de dollars.

La manoeuvre s’effectue suite à l’acquisition de 80% l’éditeur de logiciels VMWare qui a lourdement endetté Dell. Une première offre à hauteur de 21,7 milliards de dollars jugée insatisfaisante les actionnaires de VMWare avait été proposée par Dell en novembre. Le groupe a du revoir sa proposition à la hausse par la suite. Son introduction en bourse devrait permettre de réduire le déficit.

L’action du fabricant d’ordinateurs s’échangeait autour des 46$ peu après son introduction en bourse le 28 décembre, elle affichait finalement une valeur de 45,43$ à la fermeture des marchés.