Comme il est de coutume, Marvel Entertainment et Sony Pictures ont réservé dans le générique de fin de Spider-Man: New Generation une petite prolongation aux aventures du Tisseur. Voici la scène en question décryptée, nombreux spoilers à la clé.

Hormis un hommage, situé au milieu des crédits, à Stan Lee et Steve Ditko qui ont créé L’Araignée et ont malheureusement tous deux disparus cette année, le générique de fin propose une séquence qui donne un avant-goût des évènements qui pourront se dérouler dans le prochain opus, déjà envisagé par Sony Pictures.

Spider-Man 2099

On est propulsé en 2099 par le biais d’un intertitre affichant “Pendant ce temps à Nueva New York…” L’hologramme d’une femme explique à Miguel O’Hara, aka Spider-Man 2099, les évènements survenus dans le film. Il s’agit d’un personnage bien connus des fans, déjà très présent dans les comics et les jeux vidéos.

Spider-Man 2099 utilise ensuite son tisseur de toile qui lui permet de voyager à sa guise dans le multivers. Il veut ainsi “revenir au début”, à savoir en 1967 à l’époque de la série télévisée d’animation “L’Araignée”. Il essaie de recruter le Spider-Man de cette série mais n’y parvient pas, donnant droit à un scène comique où les deux super-héros se livrent à une bataille de doigt.

Spider-Man 1967

Outre la blague qui ravira les fans les plus âgés, cette scène pourrait signifier que Spider-Man 2099 a besoin de tous les Spider-Man du multivers pour contrer une importante menace. Il commence logiquement par recruter la plus ancienne version de Spidey jusqu’à la plus récente, en la personne de Miles Morales.

A la fin du film, Miles Morales est parvenu à ramener tous les Spider-Man dans leurs dimensions et à sauver son monde. Mais Spider-Gwen réapparaît dans un cercle lumineux pour le prévenir d’une terrible menace, lui demandant au passage son aide. Or, les super-héros présents dans le film ne disposent pas de moyens pour retourner dans leurs univers respectifs. Spider-Gwen pourrait donc venir en aide à Spider-Man 2099 dans sa phase de recrutement, disposant à son tour du tisseur de toile qui permet de voyager dans le multivers.

Chris Miller, le producteur du film, désirait intégrer Spider-Man 2099 mais il ne trouvait pas sa place dans l’histoire de Miles. L’équipe a tout de même trouvé le moyen de l’inclure avec malice dans la scène post-générique. Même si cela n’est pas certain, il y a tout de même de fortes chances que l’on entende parler de Spider-Man 2099 dans la suite de Spider-Man : New Generation, qui est déjà en pré-production.