La découverte d’une nouvelle faille de sécurité, exposant bien plus d’utilisateurs qu’annoncé au mois d’octobre dernier, fait avancer la date de fermeture du réseau social de Google.

En octobre dernier, Google avait annoncé la fermeture de son réseau social suite à la découverte d’une faille de sécurité ayant entraîné l’exposition des données de plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs.

Alors que les jours de Google + sont depuis comptés, un nouveau problème vient d’être découvert par la firme de Mountain View, entraînant cette fois-ci la compromission des données de plus de 50 millions d’utilisateurs.

En conséquence, Google décide d’avancer la date de fermeture de son réseau social, initialement prévue pour le mois d’août 2019, qui se voit maintenant être décalée au mois d’avril prochain.

Coup de semonce supplémentaire, cette nouvelle brèche de données a entrainé la divulgation de nombreuses informations de profil (nom, date de naissance, loisirs…) en excluant toutefois l’accès à des informations trop sensibles (mot de passe, revenus, numéros d’identité).

La fuite en question est notamment causée par un bug, permettant à des développeurs utilisant certaines interfaces de programmations (API), d’accéder à ces informations même si ces données utilisateurs avaient été mises en « non public » lors des 6 derniers jours.

D’ailleurs, Google compte au passage mettre un terme à toutes les API de Google + dans les 90 jours.