Le service de stockage et de partage de fichiers veut faire son entrée à Wall Street et compte à cette occasion lever 500 millions de dollars.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

Dropbox a déposé son dossier d’introduction en bourse auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) en vue de son arrivée sur le Nasdaq, le plus grand marché électronique d’actions du monde. Le service de stockage de données en ligne espère lever 500 millions de dollars lors de cette opération, ce qui en ferait une des plus importantes introductions en Bourse depuis Snapchat en mars 2017 (qui, par ailleurs, a du mal à tenir). Néanmoins, son prix d’introduction n’a pas encore été spécifié.

En 2014, Dropbox était valorisé autour de 10 milliards de dollars. Son chiffre d’affaires en 2017 se situe à 1,1 milliard de dollars, ce qui représente une hausse de 31% sur une année. L’entreprise, comme beaucoup d’autres dans le milieu, n’est toutefois toujours pas rentable, accusant une perte de presque 112 millions de dollars contre 210 millions en 2016. Côté utilisateurs, son nombre a dépassé les 500 millions (cent millions se sont ajoutés l’année dernière) dont seulement 11 millions d’abonnés payants.

Dropbox reconnaît ne pas être rentable

Le service reconnaît dans les documents déposés ces quelques failles. “La majorité de nos utilisateurs pourraient ne jamais passer à la version payante” indique-t-il. “Nous avons un historique de pertes nettes, nous anticipons une hausse des dépenses à l’avenir, et nous ne serons peut-être pas capable d’être rentable” ajoute-t-il encore. Dropbox fonctionne en effet sous le modèle économique du “freemium” en proposant une offre gratuite pour tous et des abonnements payants pour les utilisateurs ayant besoin de plus d’espace de stockage. D’autre part, la concurrence est forte avec Microsoft, Google, Amazon et Apple qui proposent tous le stockage de données dans leurs “cloud” respectifs.

Pour survivre face à ces géants, Dropbox devra trouver de nouveaux moyens de monétiser ses services à grande échelle. Toujours selon les notes présentes dans le dossier d’introduction en bourse, le service envisage en tous cas une hausse des dépenses à court-terme.

On ne sait pas encore quand Dropbox sera coté, mais son arrivée en bourse sous le symbole DBX est attendu dans le courant de l’année.