La Chine interdit les VPN et restreint un peu plus l’accès au web

Le gouvernement aurait ordonné aux télécommunications publiques de bloquer les VPN d’ici février prochain.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Pékin est en pleine campagne contre les connexions internet non autorisées. Depuis fin janvier 2017, le Ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’Information exige une approbation, qu’il délivre lui-même, pour l’utilisation d’un service de Réseau Privé Personnel (Virtual Private Network – VPN). En dehors de ces autorisations, l’utilisation d’un tel réseau est considérée illégale. Et le gouvernement intime désormais aux services de télécommunications de commencer à bloquer les VPN actifs, avant le 1er février 2018.

Les utilisateurs se servent de réseaux privés personnels pour contrer le Great Firewall, une grande muraille virtuelle gérée par le gouvernement pour censurer le web. Une censure qui filtre notamment les sites d’information et l’accès à Twitter ou Facebook par exemple. Des filtres qui permettent au Parti Communiste au pouvoir de contrôler l’information accessible aux citoyens mais aussi de se protéger d’éventuelles critiques.

The Verge rappelle que beaucoup de sociétés étrangères installées en Chine utilisent ces réseaux pour sécuriser les données et contourner les filtres Web, mais aucune information n’a été donnée quant à leur interdiction.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.