Tout comme celui découvert en février, ce nouveau malware mise lui aussi sur l’exécution d’un macro.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

En février, un virus touchait les Mac via un macro de Word. Fortinet, une multinationale qui développe des logiciels liés à la cybersécurité, vient de découvrir un nouveau fichier malveillant de ce type. Et dans le cas présent, les Mac ne sont pas les seules machines à pouvoir contracter le malware en question puisque les PC sont également pris pour cibles.

Tout d’abord, rappelons qu’un macro est un procédé qui permet de réunir en une seule et même commande plusieurs étapes. L’objectif d’un macro est donc de réaliser automatiquement une seule tâche qui demanderait normalement plusieurs manipulations.

Le malware dont il est question dans cet article demande quand même à l’utilisateur d’accepter l’exécution du macro malveillant. Sans l'”accord” de l’utilisateur, il n’est donc pas possible pour les concepteurs du virus d’infecter une machine.

La société Fortinet précise également qu’elle n’a pas pu déceler l’ampleur de la menace jusqu’ici mais plusieurs sources soulignent que c’est peut-être le retour d’attaques informatiques basées sur des macros.

Quoi qu’il en soit, il est donc conseillé de respecter les règles de base pour se protéger de tels virus : ne pas ouvrir d’emails dont l’expéditeur est inconnu et faire de même avec les pièces jointes.

3 Commentaires

  1. Attention, une macro pas un macro.
    En revanche, maquereau est du masculin…
    L’informatique est avant tout une question de rigueur.
    Non?

  2. la bonne solution pourrait être
    1) de ne pas ouvrir un document dont on ne connait pas la provenance
    2) de l’ouvrir avec Pages au lieu de Word alors la macro sera désactivé puisque Pages ne comprend pas les macros de Word.
    3) se passer de Word en utilisant tout le temps Pages qui est gratuit et qui fait très bien ce qu’on lui demande (sauf les macros)

    • 0) de ne pas activer les macros provenant de sources non-fiables / désactiver leur exécution automatique si on a été assez con que pour la permettre.

      4) apprendre un minimum le fonctionnement du vba avant d’aller récupérer une macro sans comprendre ce qu’elle fait.

      L’élément le plus important en sécurité informatique n’est pas l’antivirus, ni le firewall, mais l’humain derrière la machine.

      Cela dit, c’est une bonne blague en réponse aux pubs qu’Apple a sorti récemment sur la “sécurité” de ses machine… “No windows virus”, hahaha !

Comments are closed.