Test – Kingdom Hearts 2.8 : une compilation réunissant les spin-offs de la saga

En attendant la sortie de la compilation rassemblant les deux premiers opus de la franchise sur PlayStation 4, les fans de Kingdom Hearts ont droit à une première compilation rassemblant deux spin-offs du jeu ainsi qu’un film d’animation.

kingdom

Série tentaculaire malgré sa relative jeunesse, Kingdom Hearts a eu droit à de nombreux spin-offs et portages sur consoles portables. Pour permettre aux fans de la franchise qui n’avaient pas eu l’opportunité de goûter à ces opus, Square-Enix propose aujourd’hui une compilation rassemblant deux des meilleurs spin-offs de la série ainsi qu’un film d’animation d’environ 1 heure.

Ce dernier, sobrement intitulé “X Back Cover”, apporte une modeste contribution à l’univers de Kingdom Hearts avec une vidéo entièrement tournée avec l’Unreal Engine 4, qui narre l’histoire du Maître des Maîtres. Si elle est plutôt bien réalisée, la vidéo en question ne rivalise pas avec les films d’animation inspirés de l’univers de Final Fantasy, comme le récent Kingsglaive – beaucoup plus abouti techniquement, et intéressant au niveau de l’intrigue que ce court-métrage, qui n’apporte finalement pas beaucoup à cette compilation mais qui a au moins le mérite d’exister.

La meilleure contribution vient de l’épisode 0.2 Birth By Sleep – A Fragmentary Passage, la suite directe de Birth By Sleep, un épisode sorti exclusivement sur PSP (et qui n’est malheureusement pas proposé dans cette compilation), et qui nous emmène dans le monde des ombres. Orienté sur l’action, ce spin-off a le mérite d’être une réelle réussite sur le plan ludique – avec des affrontements très nerveux et un gameplay aux petits oignons -, et de jouir en outre d’une réalisation graphique digne d’une grosse production – merci l’Unreal Engine 4. Malheureusement, le divertissement n’est que de courte durée puisqu’il faudra moins de 2 heures aux plus aguerris pour boucler l’aventure. En prenant son temps pour parcourir l’aventure et en tentant d’en débloquer tout le contenu, la durée de vie gonflera certes à 4 ou 5 heures, mais la majorité des joueurs ne prendra pas le temps de s’attarder sur cet épisode certes très agréable à parcourir, mais aussi beaucoup trop court.

kingdom 2

Le troisième et ultime contenu n’est en réalité qu’un portage du jeu Dream Drop Distance, un autre spin-off de la franchise sorti cette fois sur 3DS, et qui a droit à une adaptation assez banale sur PS4. Cette fois, pas de claque graphique puisque le jeu a plutôt mal vieilli. S’il est appréciable de pouvoir enfin y jouer sur une console de salon, on regrettera que l’épisode n’ait pas eu droit à une refonte graphique. Dans le même ordre d’idée, le jeu a plutôt mal vieilli aussi au niveau de son gameplay, clairement plus adapté à la console portable de Nintendo qu’à la PlayStation 4. Clairement trop facile, décousu, et pas très entraînant, cet épisode représente une petite déception pour les fans de la franchise – qui retrouveront certes un spin-off assez proche de l’opus originel, mais aussi un jeu qui n’apporte pas grand chose tant au niveau du scénario que du gameplay. Notons d’ailleurs que sur ce point, la compilation reste très accessible. Les commandes se mémorisent assez facilement et – bien que variées (combats, plate-forme & minis-jeux), les séquences de jeu se maîtrisent rapidement. Quant au concept, qui consiste à mêler les univers de Disney et de Final Fantasy, il reste toujours aussi accrocheur et réussit surtout là où beaucoup d’autres jeux du même genre ont échoué…

kingdom 3

Au final, Square-Enix a donc été assez peu généreux au niveau du contenu de sa compilation avec seulement deux spin-offs au compteur et un film d’animation. On aurait clairement aimé retrouvé le Birth By Sleep sorti sur PSP afin de pouvoir enfin compléter sa collection. Vu le prix auquel est vendu cette compilation, un épisode de plus n’aurait clairement pas été de trop. Les fans ne pourront toutefois que se réjouir de pouvoir compléter leur collection avec cette nouvelle galette, en attendant la prochaine compilation sur PlayStation 4…

 

Conclusion

Si les fans seront sans doute ravis de pouvoir mettre la main sur plusieurs spin-offs de la franchise qui n’étaient pas sortis sur consoles de salon, cette compilation n’est pas exactement ce qu’on pourrait appeler une totale réussite. L’épisode 0.2 Birth By Sleep est sans doute la plus belle surprise de cette galette, mais sa durée de vie n’excède pas les 5 heures de jeu. Le film d’animation est un joli bonus, mais pas une aussi belle réussite que Kingsglaive – le film d’animation inspiré de Final Fantasy XV. Enfin, le portage de Dream Drop Distance, sorti à l’époque sur 3DS, séduira difficilement les joueurs avec ses graphismes d’un autre âge. Si elle reste incontournable pour les fans, cette compilation manque de ce petit plus qui en aurait fait l’un des musts de ce début d’année 2017. En l’état, seuls les fans purs et durs de la franchise devraient se jeter dessus…

Kingdom Hearts 2.8

Gameplay 6.0/10
Contenu 4.0/10
Graphismes 6.0/10
Bande son 7.0/10
Finition 6.0/10
5.8

On aime :

L'épisode 0.2 Birth By Sleep

Le film en bonus

On aime moins :

L'épisode Dream Drop Distance, qui a mal vieilli

Cher pour un contenu très moyen...