CES 2017 : les 5 annonces du jour

La rédaction de Geeko a réuni les 5 annonces à retenir. 

Razer et son portable à trois écrans 

Razer-Project-Valerie_005

Un PC portable à trois écrans, rien de moins. C’est ce qu’a dévoilé Razer lors du CES 2017. La firme, reconnue dans le monde du gaming, propose un projet de PC qui devrait en séduire plus d’un : le projet Valerie.

Il s’agit donc de l’un des premiers PC à présenter trois écrans intégrés. Pour rappel, Slidenjoy avait financé un produit du même type sur KickStarter.

Chacun des écrans Valerie a une taille de 17 pouces et 4K. La qualité est donc au rendez-vous puisqu’on a droit à du 11.520 X 2.160 pixels. D’ailleurs, les graphismes des jeux pourront également compter sur la carte graphique qui n’est autre que la NVIDIA GeForce GTX 1080. Ce qui rend possible l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle.

 

Misfit présente sa première montre connectée à écran tactile

go-hard-go-strong

 

L’entreprise Misfit profite du CES 2017 pour sortir sa première montre connectée munie d’un écran tactile, la Vapor.

Concernant le système d’exploitation, il s’agit d’une plateforme spécialement dédiée qui porte le nom de… Misfit. Elle peut donc afficher les notifications de différentes applications comme toutes les montres du même type. Cependant, le catalogue sera forcément plus réduit que celui d’Android Wear et de watchOS.

Dans le cas de Vapor, l’accent est mis sur la santé et le sport. Dans cette optique, on retrouve un moniteur de fréquence cardiaque, un accéléromètre, un gyroscope, un outil de suivi du sommeil, un GPS, etc. Une application dédiée voit également le jour sur laquelle toutes les données des activités sont rassemblées.

La fiche technique de la montre est appréciable puisque la montre possède un processeur Snapdragon Wear 2100 et 4 GB de mémoire. Elle peut être chargée à l’aide de son port USB. D’ailleurs, l’entreprise promet deux jours d’autonomie.

Un frigo intelligent 

frigo

 

Alexa est directement intégrée au fonctionnement d’un lave-linge (Whirlpool), d’un réfrigérateur (LG), d’un aspirateur (Samsung) ou encore d’une TV (Amazon).

Ce qui frappe c’est non seulement l’étendu des produits connectés mais surtout le nombre de marques qui font désormais confiance à cette technologie en adhérant à Alexa. De là à penser que l’intelligence artificielle d’Amazon va prochainement devenir incontournable dans tout bon foyer connecté qui se respecte, il n’y a qu’un pas.

Ces appareils électroménagers répondent ainsi à des commandes vocales plus ou moins élaborées en communication directe avec l’assistant Alexa, adapté ici à l’usage de chaque produit. Le but est de faciliter leur utilisation, comme démarrer ou arrêter un cycle de lavage, vérifier et adapter les températures du réfrigérateur, démarrer un enregistrement sur sa TV connectée, etc.

L’intelligence artificielle intègre les voitures 

audi

 

Présenté en détail au CES de Las Vegas, l’ambitieux projet est selon les deux compagnies le meilleur moyen de rendre les voitures autonomes réellement capables de gérer la complexité de la conduite au quotidien grâce à un apprentissage continu.

Au mois de décembre, lors de la conférence barcelonaise NIPS 2016 consacrée à l’intelligence artificielle, Audi a présenté un prototype IA miniature, un modèle réduit du SUV Q2 bourré de capteurs. Il se déplaçait en conduite autonome sur un terrain inconnu semé d’embûches, établissant une cartographie des lieux en temps réel dans son esprit numérique. Il est parvenu, après quelques tentatives infructueuses, à se garer dans un espace confiné et à le retrouver à plusieurs reprises.

Mais au CES, les démonstrations sont à taille réelle. Le concept Q7 Deep Learning comprend et planifie un itinéraire à travers un environnement, fixe ou changeant. Il apprend aussi de son conducteur. Lorsqu’une personne l’a conduit, le véhicule peut retrouver l’itinéraire et l’affiner, même en cas d’imprévus de type feux tricolores temporaires. Cet apprentissage est rendu possible par le processeur Nvidia.

Polaroïd propose un appareil photo instantané 

pop

Polaroïd reste un nom reconnu de l’industrie technologique et la firme aime le rappeler au public. D’ailleurs, cette année, elle le fait via le Pop. Derrière ce nom très court se cache un appareil photo numérique instantané qui renvoie directement aux plus vieux modèles conçus par l’entreprise.

Concrètement, le Pop offre l’opportunité de développer des photos en couleur dans le format 3×4″. Cela est rendu possible grâce à l’imprimante qui intègre la technologie de développement Zero Ink. En d’autres mots, cette dernière permet une impression sans encre. Ajoutons que l’appareil possède aussi un capteur CMOS de 20 Mégapixels et un flash LED double. La carte micro SD de Pop est de 128 GB.

Si Polaroïd a décidé de miser sur la nostalgie, le produit est tout de même assez moderne comme on peut le voir. Dans cet ordre d’idée, on retrouve aussi un écran tactile LCD de 3,97 pouces. C’est via cet écran que l’utilisateur pourra voyager dans les menus.

Avec AFP 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.