Cette nouvelle affaire rappelle celle qui opposa Apple au FBI.

echo

Il y a quelques mois à peine, le FBI mettait la pression sur Apple afin d’obtenir un moyen d’accéder aux données d’un iPhone. Aujourd’hui, c’est une autre affaire qui nous occupe et elle concerne notamment un Amazon Echo.

Pour rappel, cet appareil peut se connecter à d’autres et être contrôlé par la voix. Et c’est pour cette dernière fonction que la police de l’Arkansas, USA, s’y intéresse : l’Amazon Echo d’un suspect, James Andrew Bates, a peut-être enregistré une information cruciale concernant le meurtre de Victor Collins.

Les autorités ont donc sommé Amazon de remettre tous les enregistrements de l’appareil dont il est question et qui sont stockés dans le cloud, mais la firme a jusqu’ici refusé. Elle met en avant des arguments liés à la confidentialité et à la protection des données personnelles.

Nous verrons si les concepteurs du témoin du meurtre changeront d’avis dans les semaines à venir ou si les autorités trouveront un autre moyen d’accéder aux données recherchées.