Une nouvelle étude danoise n’est pas élogieuse à l’égard du réseau social.

© Getty
© GettyFaceboo

Facebook aurait tendance à rendre ses adeptes malheureux. Ce sont des chercheurs de l’Université de Copenhague qui sont arrivés à cette conclusion après leur dernière étude. Selon celle-ci, le réseau social engendrerait un certain stress et de la jalousie chez ses utilisateurs. En effet, l’étude révèle que 55% des personnes soumises à l’expérience sont plus stressées si elles utilisent Facebook et 40% envient d’autant plus la vie de leurs proches.

On savait que l’application consommait énormément de batterie et Facebook a aussi déjà connu quelques bugs durant son existence. Mais il faut croire, selon ces scientifiques danois, qu’il ne s’agit pas des seuls défauts que présente le réseau social.

Concrètement, les responsables de cette étude ont sélectionné 1000 personnes qu’ils ont réparties en deux groupes. Evidemment, l’un de ces groupes ne devait pas utiliser Facebook à l’inverse de l’autre. L’expérience a duré une semaine et la conclusion qui en ressort est celle évoquée plus haut. Côté chiffres : 88% des individus privés du réseau social ont déclaré se sentir plus heureux qu’auparavant. Aussi, une proportion importante de ce groupe se disait plus concentré que par le passé.

Bien sûr, il faut savoir nuancer ces résultats. L’étude de l’Université de Copenhague n’a duré qu’une seule semaine et n’a porté que sur 1000 personnes. Il est assez complexe de connaître les conséquences de l’utilisation d’un tel réseau social. Tout d’abord, parce que ce dernier se met à jour régulièrement et connaît donc des nouveautés qui pourraient plaire et déplaire. Ensuite, parce que d’autres facteurs que ceux inhérents à l’utilisation de Facebook, entrent en ligne de compte quant à notre humeur et notre moral.