Les deux “ennemis” se rapprochent de plus en plus afin de s’entraider. 

Crédit photo : Microsoft
Crédit photo : Microsoft

Linux peut être considéré comme l’un des concurrents de Windows. Pourtant, Microsoft a déjà réalisé quelques opérations qui démontrent la volonté de la firme de tendre la main à Linux. Dernier fait en date qui souligne le rapprochement de ces deux acteurs ? L’entrée de l’entreprise de Bill Gates au sein de la Fondation Linux. Pour rappel, cette dernière existe depuis 2007 et est une organisation à but non lucratif qui protège les intérêts du système d’exploitation. En d’autres mots, elle se consacre au développement de l’open source de Linux.

D’ailleurs, Jim Zemlin, directeur exécutif chez Linux, précise que Microsoft s’est déjà investi dans de nombreux projets open source, et ce “via des partenariats ou encore des contributions technologiques.”

Il a aussi mis en évidence le fait que Microsoft a créé une équipe d’ingénieurs dont l’objectif est de développer des améliorations en faveur du moteur d’exploitation qu’est Linux.

Et c’est pour remercier le géant américain que la Fondation l’a acceptée dans ses rangs. D’ailleurs, précisons également que Microsoft rejoint, par la même occasion, le conseil d’administration de cette même fondation. Notons que c’est John Gossman qui représentera Microsoft. Ce monsieur est notamment en charge des accords stratégiques dans lesquels Linux intervient.

Microsoft siégera donc, au sein de la Fondation Linux, aux côtés de Samsung, IBM, Panasonic, Huawei et beaucoup d’autres.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de la concrétisation du changement d’orientation opéré par la firme de Redmond depuis quelque temps envers le système d’exploitation Linux. A cet égard, on se souvient qu’en 2009, les deux entreprises ne cessaient de s’attaquer sur des motifs basés, pour la plupart, sur l’obtention de brevets.