Donald Trump : premier président technophobe

Le Président des USA ne serait pas un fan des nouvelles technologies.

Crédit : AFP
Crédit : AFP

On vous évoquait il y a peu la volonté de Donald Trump de rapatrier la production d’Apple située en Chine vers les Etats-Unis. Mais cette volonté est purement basée sur des intérêt économiques et pas sur une envie de contrecarrer une entreprise technologique. Pourtant, il s’avère que le 45ème président des USA ne serait pas un adepte des nouvelles technologies.

Tout d’abord, Bloomberg a mis en évidence dans l’un de ses articles que Trump n’envoyait que très peu d’emails et n’utilisait pas de smartphone. Il a depuis contredit ses affirmations en expliquant notamment qu’il écrivait ses propres tweets. A ce propos, il a précisé qu’il avait une équipe qui travaillait pour sa communication, ce dont on pouvait se douter, mais qu’après 19 heures, il était obligé d’envoyer lui-même des messages en son nom.

Mais même s’il dit vrai, une déclaration faite au New-York Times en 2007 prouve qu’il n’est pas vraiment en accord avec son temps concernant la technologie. En effet, à l’époque, il expliquait qu’il n’utilisait pas d’ordinateur chez lui ou au travail et qu’il n’envoyait pas d’emails. En 2013, on constate une petite amélioration sur ce point : “J’envoie rarement des emails.” Autrement dit, il en envoie peu mais il le fait.

D’ailleurs, cette aversion pour les emails s’est encore révélée en juillet lorsqu’il a notamment déclaré dans un meeting que l’armée devait communiquer par lettres et non par emails afin d’éviter toute tentative de piratage.

L’heure n’est plus aux comparaisons puisqu’il a gagné l’élection présidentielle mais le fait est que la candidate démocrate, Hillary Clinton, était bien plus ouverte aux innovations technologiques. Preuve en est avec le scandale des emails qui aura participé à sa défaite il y a quelques jours.

Quoi qu’il en soit, s’il peut sembler absurde pour un homme si puissant de ne pas utiliser les nouvelles technologies de nos jours, sa nouvelle fonction devrait le pousser à s’y adapter.