Les soucis que connait Samsung ces derniers mois avec son Galaxy Note 7 ne devraient pas impacter que l’image de la marque mais aussi ses ressources financières… 

© AFP
© AFP

Samsung a pris la décision de stopper les ventes du Galaxy Note 7 suite aux nombreuses déconvenues que rencontre ce smartphone. La dernière en date ? L’explosion des… Galaxy Note 7 de remplacement. Ceux-ci avaient été fournis à des clients qui avaient retourné leur téléphone à l’usine pour éviter tout incident.

Quoi qu’il en soit, les conséquences financières risquent d’être assez importantes pour l’entreprise sud-coréenne après son choix d’arrêter les ventes. Tout d’abord, sachez que le premier rappel de 2,5 millions de Galaxy Note 7 est estimé à environ un milliard de dollars. A cela, il faut ajouter la fin (momentanée?) de la commercialisation du smartphone qui devait théoriquement atteindre les 19 millions d’unités vendues. Ces deux faits réunis pourraient dès lors coûter 17 milliards de dollars.

Si on peut imaginer une relance sur le marché du téléphone, les analystes se montrent pessimistes. Ils mettent notamment en avant le fait qu’une sortie tardive du modèle pourrait jouer un rôle négatif sur celle du Galaxy S8.

Aussi, il existerait déjà 4 millions de Galaxy Note 7 produits. La firme ayant voulu profiter de la forte demande.

Cependant, Samsung a les reins suffisamment solides pour se relever d’une telle perte financière, c’est plutôt son image de marque qui risque d’en pâtir. Surtout quand on connait la concurrence très rude du milieu : Apple a déjà sorti son iPhone 7 et Google vient de dévoiler son premier smartphone…