L’acquisition du cœur d’activité de Yahoo par l’opérateur américain Verizon soulève quelques questions sur un mariage étonnant entre deux entreprises qui n’avaient pourtant que peu de choses en commun… Le sentiment de déjà-vu nous conduit naturellement à revisiter nos classiques…

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

1998 : AOL rachète Netscape pour 4,2 milliards de $

Difficile de savoir précisément ce qui est passé par la tête d’AOL en 1998, lorsque l’entreprise racheta Netscape, qui était pourtant sur le point de s’écraser. AOL espérait sans doute freiner ainsi Microsoft et son navigateur Internet Explorer, qui était sur le point de devenir incontournable. L’acquisition de Netscape n’aura finalement que deux effets : affaiblir l’entreprise, et précipiter sa chute… 10 ans plus tard, Netscape avait totalement disparu des écrans, rentrant dans la légende comme l’un des plus gros fiascos de la bulle high-tech.

1999 : Yahoo rachète Broadcast.com pour 5,7 milliards de $

En rachetant le site de streaming Broadcast.com à Mark Cuban en 1999, Yahoo souhaitait devenir un pionnier dans la vidéo en ligne. Le deal, qui aurait très bien pu se transformer en une véritable success-story à la Netflix s’il était survenu 10 années plus tard, sera en réalité l’un des plus gros fiascos de Yahoo. La lenteur des connexions rendait pratiquement inutilisable le service. Quelques mois seulement après l’acquisition, Yahoo fermera définitivement la plate-forme en ligne.

1999 : Yahoo rachète Geocities pour 3,7 milliards de $

Troisième site le plus visité de la planète en 1999, Geocities était parvenu à se rendre incontournable auprès des internautes grâce à son portail qui permettait de créer facilement – et gratuitement – un site Internet en quelques clics. En rachetant le portail en 1999, Yahoo était certain de faire une affaire. Le géant du web n’a toutefois jamais fait l’effort de prendre les choses en mains. Avant même que Yahoo ait pu monétiser le service, Geocities disparaîtra des radars.

1999 : Excite rachète Home pour 6,7 milliards de $

Très populaire à la fin des années 90, le moteur de recherche Excite tenta de diversifier ses activités en rachetant le fournisseur d’accès à Internet Home. L’acquisition, qui a coûté un petite fortune à la startup, lui fera également perdre plus de 7,4 milliards de dollars en l’espace d’une année, forçant le groupe à se déclarer en faillite avant la fin de l’année 2001. L’opérateur AT&T ramassera les miettes en rachetant Home pour un peu plus de 300 millions de dollars la même année…

2000 : AOL rachète TimeWarner pour 164 milliards de $

Le rachat de TimeWarner par AOL restera probablement quelques années encore le plus beau cas d’étude d’un mariage raté. TimeWarner, qui n’avait aucune présence sur la toile, souhaitait devenir un acteur incontournable sur l’Internet. AOL, de son côté, voyait dans cette union une formidable opportunité pour élargir sa clientèle. Dans la pratique toutefois, le mariage des deux entreprises était très complexe, et le divorce a été prononcé dès l’explosion de la bulle high-tech. En l’espace de quelques jours, la valeur d’AOL est passée de 226 milliards de dollars à seulement 20 milliards de dollars et les deux entreprises se sont séparées neuf ans plus tard. Mi-2015, AOL était racheté par l’opérateur américain Verizon pour seulement 4,4 milliards de dollars.

2000 : Telefonica rachète Lycos pour 12,5 milliards de $

Beaucoup plus populaire que Google à ses débuts, Lycos était l’un des moteurs de recherche incontournables des années 90. Un business florissant qui attirait bien des convoitises. Certain de faire une affaire, l’opérateur espagnol Telefonica dépensera pas loin de 13 milliards de dollars pour faire l’acquisition du moteur de recherche en 2000. Quatre ans plus tard, il se débarrassera de son achat pour une poignée de pain – soit à peine 95 millions de dollars…

2007 – Microsoft rachète aQuantive pour 6,3 milliards de $

Désireux d’emboiter le pas à Google pour devenir un acteur incontournable de la publicité en ligne, Microsoft dépensera plus de 6 milliards de dollars en 2007 pour faire l’acquisition d’aQuantive, une entreprise spécialisée dans ce domaine, qui ne parviendra jamais à développer l’activité de Microsoft et coûtera plus de 2 milliards de dollars par an à Microsoft à entretenir… jusqu’à ce que le géant de l’informatique se décide à s’en débarrasser.

2013 : Yahoo rachète Tumblr pour 1,1 milliard de $

Marissa Mayer, la CEO actuelle du groupe, s’était lancée dans une spirale de rachats dès son arrivée à la tête de l’entreprise américaine. Parmi ses premières cibles, la plate-forme de microblogging Tumblr, que Yahoo rachètera pour plus d’un milliard de dollars. Depuis qu’il est passé sous la direction de Marissa Mayer, Tumblr a perdu près de la moitié de sa valeur. L’avenir de la plate-forme de microblogging serait même négociée actuellement en interne.