Ce matin, Cyanogen Inc., la jeune startup qui se cache derrière la surcouche Android “Cyanogen OS”, a annoncé le licenciement de 20% de ses effectifs. L’entreprise devrait également donner un très gros coup de frein dans le développement de son système d’exploitation, pour se concentrer davantage sur le développement d’applications…

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

Ce n’est un secret pour personne, Cyanogen OS n’a pas connu le succès qu’il méritait. Le système d’exploitation de Cyanogen Inc., basé sur Android et Linux, n’a rencontré qu’un succès très limité auprès des fabricants de smartphones. Certes, le succès du OnePlusOne avait durant tout un temps laissé présager que l’OS allait enfin gagner en popularité. Toutefois, plusieurs accords sont récemment tombés à l’eau et la jeune entreprise se retrouve aujourd’hui au pied du mur. Pour éviter une faillite à moyen terme, elle a donc décidé de se débarrasser de 20% de ses effectifs.

La startup indique également souhaiter se concentrer davantage sur le développement d’applications plutôt que sur le développement de son système d’exploitation – également proposé sous forme de surcouche à installer directement sur certains smartphones Android. La perte de certains partenaires a en effet poussé l’entreprise à battre en retraite et à passer un appel à la communauté. Désormais, Cyanogen OS devrait principalement être le fruit du travail des plus fervents supporters de l’OS, qui fourniront les prochaines mises à jour du système. Si l’entreprise restera impliquée dans le projet, son rôle semble désormais substantiellement réduit. Une triste nouvelle dans la mesure où Cyanogen faisait partie des surcouches Android les plus réussies…