Présenté en grande pompe lors du Mobile World Congress de Barcelone, le MateBook de Huawei pourrait faire un très gros flop selon les analystes, qui ne voient pas les ventes de l’hybride sous Windows 10 dépasser les 400.000 unités.

MATEBOOK

Si Huawei est parvenu à s’imposer comme un acteur incontournable sur le segment des smartphones et des tablettes, le géant chinois n’est arrivé que très tardivement sur le marché des ordinateurs portables, en dévoilant son MateBook en février dernier à Barcelone.

Malgré ses spécificités alléchantes, la tablette-hybride de Huawei n’a pas vraiment séduit les analystes, qui considèrent déjà le produit comme l’un des plus gros flops de l’année 2016. Alors que certaines tablaient sur des ventes de 1 à 2 millions d’unités avant l’annonce du produit, Huawei devrait aujourd’hui se contenter dans le meilleur des cas d’environ 400.000 unités vendues à travers le monde.

Les observateurs expliquent ce changement important de leurs estimations par le prix beaucoup trop élevé de la tablette sous Windows 10 de Huawei, qui entrerait en concurrence directe avec la Surface Pro 4 de Microsoft et une large gamme de tablettes hybrides d’autres fabricants. A cela, Huawei devra ajouter la difficulté à pénétrer le marché professionnel, auquel s’adresse ce nouveau modèle. Car si la marque chinoise est très appréciée des consommateurs en général, elle n’a pas encore accès aux canaux de distribution des grosses entreprises et risque d’avoir beaucoup de difficultés à écouler rapidement ses stocks. Enfin vient la question du design caractéristique de la tablette, qui s’adresse de par sa nature davantage au public chinois qu’occidental. Autant de freins à l’achat qui pourraient donc jouer en la défaveur du géant chinois une fois sa tablette disponible à la vente…