Si la startup américaine peine toujours à diversifier ses activités, son service de stockage cloud reste parmi l’un des plus populaires du moment sur smartphones et tablettes. Il compterait aujourd’hui plus d’un demi-milliard d’utilisateurs actifs à travers la planète.

dropbox2

La guerre du cloud fait toujours rage entre les géants de l’industrie high-tech et la jeune pousse Dropbox semble plutôt bien s’en tirer puisqu’elle vient de dépasser le cap des 500 millions d’utilisateurs à travers la planète. Un succès qu’elle doit principalement à sa popularité sur Android et iOS, les deux systèmes d’exploitation où elle dispose du plus fort taux de pénétration.

Le succès de son application de stockage cloud ne faiblit pas. Au contraire même puisque la startup aurait enregistré une forte hausse des inscriptions au cours de l’année 2015. Plus intéressant, on apprend que 75% des clients de Dropbox seraient originaires d’autres pays que les Etats-Unis. L’Europe et l’Amérique latine feraient partie des zones les plus représentées dans la clientèle du service.

Dropbox explique sa forte progression par le succès du bouche à oreille. 44% des nouveaux utilisateurs auraient été introduits au service par un ami ou une connaissance, qui leur aurait conseillé d’utiliser Dropbox pour sauvegarder leurs données en ligne.

Tout ceci ne signifie néanmoins pas pour autant que Dropbox est actuellement sur son petit nuage. Certes, le service compte un très grand nombre d’abonnés, mais le nombre d’utilisateurs qui payent pour un service premium est relativement faible – Dropbox en comptabiliserait à peine 150.000 -, et surtout la jeune startup n’est toujours pas parvenue à diversifier ses activités. Récemment, elle a ainsi annoncé la fermeture de plusieurs services liés à son application de stockage dans le cloud. Si les chiffres sont encourageants, l’entreprise devra plus que jamais trouver un moyen de monétiser ses services à grande échelle, si elle espère survivre au poids de la concurrence.