Il s’agissait d’un argument de vente imparable lors de leur sortie en octobre 2015: la batterie des derniers nés de la gamme Surface devaient éblouir leurs utilisateurs. Ce n’est pas encore tout à fait le cas.

microsoft-surface-pro4-gold

Après la mise à jour mensuelle de Windows 10 – fournie ce 26 janvier 2016 – pour les Surface Pro 4 et Surface Book corrigeant la connectivité en Wi-Fi 5GHz et via Bluetooth, ainsi que des soucis sur le lecteur d’empreintes, les clients espéraient enfin rencontrer l’autonomie astronomique promise lors de l’événement de lancement de ces produits. Mais, outre une amélioration de l’algorithme de chargement, évitant des surchauffes éventuelles, il n’en est toujours rien.

Suite aux nombreuses remarques négatives et vis-à-vis d’une frustration grandissante, le géant américain a été contraint de rédiger une note sur son forum de support stipulant que les équipes de développement travaillent d’arrache-pied à une solution solide, tirant pleinement profit des avancées de la ligne de processeurs Skylake d’Intel. Le bug se situe avant tout dans une mise en veille peu efficace, bien trop énergivore pour garantie une autonomie d’une grosse journée de travail ou de loisirs.

Toutefois, il reste important de souligner que les Surface Pro 4 restent des machines particulièrement agréables à exploiter et que chaque mise à jour apporte effectivement son lot de correctifs bienvenus. Il ne reste plus à attendre visiblement un bon mois pour que ces tablettes hybrides soient enfin parfaites.