La société américaine Oculus, filiale de Facebook, a annoncé jeudi une série de partenariats visant à doper l’offre de contenus pour son casque de réalité virtuelle, faisant miroiter des jeux comme Minecraft mais aussi de la vidéo à 360 degrés avec Netflix.

Oculus souhaite doper l'offre de contenus pour son casque de réalité virtuelle © AFP
Oculus souhaite doper l’offre de contenus pour son casque de réalité virtuelle
© AFP

Ces alliances sont stratégiques, car le succès du casque Oculus Rift, dont le lancement commercial est prévu pour le premier trimestre 2016, dépendra en effet en grande partie des contenus disponibles.

Lors d’une conférence pour les développeurs d’applications, qui a réuni quelque 1.500 participants jeudi à Los Angeles, Oculus a confirmé que les joueurs de jeux vidéo étaient l’une de ses premières cibles: la société a prévu de coopérer avec une série d’éditeurs et de créateurs.

Une salle de jeux vidéos pour Oculus a ainsi été annoncée jeudi, qui s’appuiera sur des partenaires comme Sega et Warner Brothers et des personnages emblématiques comme Sonic ou Pac-Man.

Le populaire jeu Minecraft, dont Microsoft s’était offert le créateur suédois Mojang l’an dernier pour 2,5 milliards de dollars, sera aussi de la partie dès le lancement du Rift l’an prochain, a indiqué l’un des fondateurs d’Oculus, Palmer Lukey.

Les utilisateurs du casque pourront également regarder des parties diffusées en direct en streaming (flux en ligne sans téléchargement préalable) par le site spécialisée Twitch (groupe Amazon).

Et Oculus a annoncé une alliance avec Netflix en vue de proposer aux utilisateurs du Rift des vidéos à 360 degrés donnant l’impression d’être en plein milieu de l’action qui se passe sur l’écran.

Netflix a déjà sorti jeudi une application pour le casque Samsung Gear VR, basé sur des technologies d’Oculus et s’adaptant sur un smartphone qui lui sert d’écran. L’application donne accès à un salon virtuel, avec un téléviseur également virtuel sur lequel on peut regarder les contenus normaux de Netflix.

Oculus n’a toujours pas dévoilé de date précise de sortie pour le Rift, ni son prix. La société a toutefois indiqué jeudi que des ordinateurs compatibles seraient disponibles à moins de 1.000 dollars.

Asus, Dell et Alienware ont notamment prévu de sortir des ordinateurs porteurs du logo “Oculus Ready”, garantie que leurs processeurs et composants graphiques sont assez performants pour le casque.

En attendant, Samsung a annoncé pour novembre aux Etats-Unis une nouvelle version à 99 dollars de son casque Gear VR.

Peter Koo, un dirigeant de Samsung, a souligné que le groupe avait voulu fixer un prix abordable pour rendre la réalité virtuelle “grand public”.

Le patron fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a pour sa part réaffirmé que dès son premier essai du Rift il y avait vu “la prochaine grande plateforme technologique”.

AFP