Le cours de l’action Twitter a poursuivi sa lente descente aux enfers cette semaine jusqu’à atteindre son plus bas niveau historique. Pour la première fois de son histoire, la valeur de l’action est passée sous le seuil de son prix d’introduction, ravivant les inquiétudes des actionnaires.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Si les revenus du réseau social n’ont cessé d’augmenter au cours des derniers mois, les bénéfices dégagés par la startup restent trop maigres aux yeux des actionnaires, qui s’inquiètent de voir l’audience du réseau stagner.

Durant la présentation des résultats trimestriels, Anthony Noto, le directeur financier de Twitter, a pointé du doigt le fait que si 95% des gens connaissent Twitter, moins de 30% l’utilisent dans les pays développés. Impopulaire auprès du grand public, le réseau social peine à séduire les masses. “Twitter doit encore trouver la fonctionnalité ou l’interface qui lui permettra d’amorcer la transition vers le marché de masse” a-t-il expliqué.

Pour la première fois depuis son introduction en bourse, Twitter a vu la valeur de son action passer en-dessous de la valeur minimale le jour de son lancement. Désormais sous le seuil des 26$, l’action a perdu près de la moitié de sa valeur en l’espace d’une année.

En situation de crise depuis plusieurs semaines, la startup tente aujourd’hui de se reconstruire sous l’impulsion de Jack Dorsey, le fondateur de l’entreprise, qui a remplacé Dick Costolo à la tête du groupe.