Test du Compute Stick, le PC qui tient dans votre poche

Surfant sur le succès du Chromecast, Intel introduit avec son Compute Stick une nouvelle catégorie de produits qui pourrait remporter un franc succès d’ici quelques années : l’ordinateur de poche.

 © E.F.
© E.F.

S’il est plus proche du “proof-of-concept” que d’un produit susceptible de séduire les masses, le Compute Stick d’Intel a le mérite de démontrer l’énorme potentiel de la miniaturisation. A peine plus gros que le petit dongle de Google, le Compute Stick se démarque du Chromecast au niveau de son utilité. Contrairement à Google, Intel a tenté de concevoir un véritable ordinateur de poche, tournant sous Windows 8.1, et capable d’être connecté à n’importe quel type d’écran (téléviseur ou écran d’ordinateur). En résulte un micro ordinateur ultra-compact qui tient parfaitement au fond de la poche et se connecte en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire à n’importe quel “écran”.

Avec ses 2 Go de RAM et son processeur Intel Atom qui ne paye pas de mine, le petit dongle rivalisera difficilement avec des ordinateurs à 3-400€. Sa taille minimaliste et son prix de vente ridiculement bas en font en effet un accessoire qui se destine avant tout aux étudiants ou aux établissements scolaires. Pas question en effet de jouer, faire des montages de vidéos ou même de retoucher des photos avec ce micro-ordinateur qui a été conçu pour les tâches les plus basiques. En l’occurrence, surfer sur la toile, dactylographier un texte sur Word, lire un document PDF et regarder des vidéos sur Internet. Et d’un point de vue purement technique, l’accessoire s’en sort très bien puisqu’à l’exception de quelques petits ralentissements, l’interface est restée très fluide durant toute la durée de nos tests.

Plus impressionnant encore, le Compute Stick d’Intel nous a bluffé au niveau de sa connectique. Une fois branché à l’écran avec le port HDMI, l’ordinateur se connecte facilement aux accessoires Bluetooth (clavier, casque ou souris), et accueille jusqu’à un accessoire via son port USB, directement intégré au stick. Si sa mémoire est limitée à 16 Go, notons également qu’il est possible de l’étendre en utilisant une carte microSD. Comme les appareils photos et les smartphones, le Compute Stick intègre en effet un port microSD qui lui permet d’augmenter sa capacité de stockage jusqu’à 128 GO, pour un peu plus de confort.

Conclusion

Beaucoup moins encombrant qu’une tour et meilleur marché qu’un ordinateur portable, le Compute Stick d’Intel est une excellente alternative aux mini-ordinateurs qui fleurissaient depuis quelques années sur le marché. S’il ne faut pas s’attendre à des prouesses techniques, le micro-ordinateur d’Intel est largement suffisant pour les tâches les plus rudimentaires, du surf à l’ouverture de documents en passant par l’encodage de textes et la lecture de vidéos. Pour un peu moins de 150€, autant dire que vous en aurez largement pour votre argent!