Acer sur tous les fronts en Belgique

Lors d’un événement de presse à Bruxelles, le fabricant taïwanais a réitéré sa volonté de conforter sa place de leader, notamment en attaquant certaines niches.

acer-revo-one
Le Revo One, élégant et efficace…

Au premier étage d’un café cosy de la capitale belge, les têtes pensantes locales d’Acer font défiler des diaporamas bardés de produits en tous genres. A l’instar du Nokia de ce début de siècle ou d’un Samsung, la stratégie industrielle est d’inonder les marchés. Impossible de compter le nombre d’écrans, parfois courbés, et d’ordinateurs présentés. Sur le segment mobile, un peu plus de raison permet de limiter la quantité de smartphones. L’accent est davantage placé sur le développement de fonctions spécifiques comme un menu simplifié pour Android ou la navigation mobile gratuite mise au point en collaboration avec TomTom.

Mais ce qui frappe avant tout, c’est le désir d’être précurseur sur des niches actuellement peu profitables en Belgique: le Chromebook 15, disponible ce mois-ci à partir de 299 euros, en est le parfait exemple. Si les débuts sont vraiment laborieux, Acer planche sur l’éducation des consommateurs à Chrome OS pour améliorer le volume de ventes et maintenir sa première place dans ce domaine.

L’autre symbole alternatif est ce smartphone Windows, le Liquid M220, à 79 euros. Acer concède volontiers que les 10% de parts de marché de Microsoft s’expliquent avant tout par la notoriété belge de Nokia. La disparition de la marque sonne comme une opportunité de s’immiscer sur ce segment.

Enfin, l’entreprise souhaite également augmenter son influence sur les joueurs intensifs et les centres média. Le Revo One, diffusé à partir de 349 euros, offre des téra-octets de stockage, deux sorties vidéo et un contrôle aisé via son smartphone.

A suivre dans quelques jours sur Geeko, le test du Jade Z, le smartphone « haut de gamme » d’Acer.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.