Arrivé assez tardivement sur le marché des montres connectées, Alcatel OneTouch a fait le pari assez audacieux de développer son propre OS. Sa première montre, l’Alcatel OneTouch est plutôt une bonne surprise.

Niveau design, la Watch se rapproche beaucoup de la Moto 360 - © E.F.
Niveau design, la Watch se rapproche beaucoup de la Moto 360 – © E.F.

De plus en plus actif sur le segment des mobiles, Alcatel OneTouch mise désormais sur les wearables pour diversifier ses activités. Le fabricant chinois vient d’ailleurs de lancer sa première smartwatch, la Watch, vendue à moins de 130€.

Compatible à la fois avec l’iPhone (=>iOS 7) et les terminaux Android (=> Android 4.3), la Watch a certainement plus d’un atout dans sa manche pour séduire le consommateur. Tout d’abord, il y a son prix de vente, nettement inférieur à celui de l’Apple Watch, de la montre Pebble Time et de la plupart des modèles Android. Ensuite, son design est également une franche réussite. Reprenant le modèle circulaire de la Moto 360, la Watch dispose d’un joli cadre métallique et d’un bracelet en plastique très agréable à porter. Visuellement, le résultat est plutôt impressionnant pour un modèle aussi bon marché, et il sera sans doute difficile de trouver mieux à moins de 250 euros. De plus, le fabricant joue la carte de l’efficacité, puisqu’au lieu de disposer d’un port microUSB classique, la Watch intègre directement un USB dans son bracelet, qui permet de recharger sa montre en la branchant directement – sans câble donc – à son PC ou à un chargeur USB. Enfin, on apprécie également la simplicité avec laquelle on peut coupler la montre avec son smartphone, grâce à une application particulièrement bien conçue, qui permet également d’accéder à toutes les statistiques recueillies au cours de la journée. Nombre de pas, calories dépensées, distances parcourues, course, durée des déplacements et sommeil sont au programme. A cela s’ajoutent les fonctionnalités smart telles que le réglage des alarmes, les modifications de fond d’écran (avec une bonne quinzaine de modèles à disposition, les notifications et l’accès aux paramètres. Niveau personnalisation, il est possible d’opter entre trois modèles de cadran, avec au choix une horloge ou des chiffres, auxquels viennent s’ajouter une quinzaine de thèmes personnalisables, pour changer le fond d’écran. Globalement, cela devrait être largement suffisant pour le commun des mortels, d’autant plus que OneTouch propose de personnaliser davantage sa montre en sélectionnant une image stockée sur son smartphone comme fond d’écran. Si l’on atteint pas le niveau de customisation de la montre Pebble, la atch s’en sort néanmoins avec les honneurs.

L'interface rappelle celle de Windows 8 - © E.F.
L’interface rappelle celle de Windows 8 – © E.F.

Si les premières impressions sont plutôt bonnes, on regrettera en revanche que l’ajustement de la montre soit aussi complexe et que la qualité du système de fermeture laisse à désirer. Il vous faudra sans doute une bonne dizaine de minutes pour ajuster correctement le bracelet autour de votre poignet. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois cette étape achevée, vous ne devrez plus vous en préoccuper…

Globalement, la Watch se révèle être un accessoire relativement pratique, aux fonctionnalités néanmoins nettement moins évoluées que l’Apple Watch ou Android Wear. Idéale pour les sportifs amateurs, qui pourront utiliser son capteur de pulsations pour évaluer leur rythme cardiaque, et consulter leurs statistiques quotidiennes sur l’appli mobile, la montre se révèle nettement moins convaincantes pour ses fonctionnalités “smart”. Si la lecture des notifications est possible, il est en revanche impossible d’y répondre directement. De la même manière, vous ne pourrez ni passer d’appels, ni installer des applications dédiées. Certaines fonctionnalités de base sont néanmoins au programme, avec notamment la possibilité d’activer l’appareil photo de votre smartphone à distance, d’utiliser une boussole, de consulter la météo, de contrôler la tracklist de son smartphone, d’utiliser un chronomètre et de créer des alarmes. Bref, l’essentiel est là, et pour un prix aussi bas, il ne fallait sans doute pas s’attendre à davantage. Ceci étant dit, pour la vaste majorité des consommateurs, les fonctionnalités intégrées à la montre devraient être largement suffisantes au quotidien.

Paradoxalement, si la montre d’Alcatel OneTouch s’en sort plutôt bien au niveau des fonctionnalités intégrées, les contrôles ne semblent pas avoir fait l’objet de beaucoup d’attention. La plupart du temps, il vous faudra répéter un geste plusieurs fois avant que celui-ci ne soit pris en compte. C’est en tout cas le cas pour l’accès au menu principal. Dommage, car sans ces petits inconvénients, la Watch aurait sans doute été un très bon compromis entre une montre connectée au design premium et un modèle low-cost. Dernière note, plutôt importante, la batterie tient environ deux jours avec une seule charge, ce qui entre plutôt dans la moyenne. Enfin, pour ceux qui le souhaitent, un modèle doté d’un bracelet en métal est également proposé. Celui-ci n’est néanmoins pas interchangeable…

Plusieurs applis sont préinstallées, dont la météo. - © E.F.
Plusieurs applis sont préinstallées, dont la météo. – © E.F.

Conclusion

Malgré quelques petits défauts, la montre d’Alcatel OneTouch parvient à tirer son épingle du jeu grâce à son design élégant, son prix attractif et son interface très agréable à manipuler. Si l’on regrettera des contrôles parfois approximatifs, un système de fixation mal-pensé et un manque de fonctionnalités, la plupart des utilisateurs devraient y trouver leur compte, à un tarif plus de trois fois inférieur à celui de l’Apple Watch.