Moins de nudité et de harcèlement sur Instagram

Instagram a mis à jour ses conditions d’utilisation en intégrant quelques nouvelles directives qui permettront aux utilisateurs de mieux saisir ce qui peut être partagé et ce qui ne peut l’être.

© DR
© DR

Instagram adapte ses règles d’utilisation selon les règles déjà instaurées par sa maison mère, Facebook. Sans surprise, les nouvelles directives sont scrupuleusement identique à ce que l’on retrouve sur le réseau social de Mark Zuckerberg.

La nudité est bien entendu le point sur lequel Instagram insiste le plus, puisque le réseau social apporte quelques clarifications sur ce qu’il est tolérable de partager et ce qui ne l’est pas. Sont ainsi désormais utilisés : les photos d’oeuvres d’art montrant de la nudité, les photos d’opération et celles d’allaitement. Les photos de nudité frontale, complète ou dénudée, mettant en scène des relations sexuelles ou montrant certaines parties du corps en gros plan (dont les parties génitales et la poitrine) sont totalement proscrites.

Beaucoup plus restrictif que Twitter, Instagram limite les publications des membres à un contenu érotique.

Etrangement, si les photos d’allaitement et post-opératoires sont autorisées, il est toujours interdit de publier des photos d’art impliquant de la nudité.

Par ailleurs, Instagram indique désormais clairement que le harcèlement n’est plus autorisé et que les menaces et injures peuvent désormais mener à une suppression du compte.

Plus claires pour le commun des mortels, les règles d’utilisation d’Instagram ont surtout le mérite d’harmoniser les règles d’utilisation sur les deux réseaux sociaux détenus par Facebook.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.