Le fabricant Huawei dévoilait hier à Londres son nouveau flagship, le fameux P8. Racé, le smartphone du constructeur chinois n’a pas grand chose à envier au Galaxy S6 de Samsung et à l’iPhone 6 d’Apple…

p8

Comme prévu, Huawei a levé le voile hier sur son nouveau flagship, le P8, qui sera disponible en Belgique dans le courant du mois de mai. Vendu à un prix plutôt compétitif, le smartphone de Huawei n’a rien à envier au Galaxy S6 et à l’iPhone 6. Tant en termes de performances que de design, Huawei a fait un véritable bond en avant et nous livre un quasi sans-faute.

Sur le banc technique tout d’abord, le fabricant chinois corrige la plupart des défauts de son P7 avec un processeur octo-cores deux fois plus rapide que celui du P7 et accompagné de 3 Go de RAM, pour une navigation beaucoup plus fluide et une expérience utilisateur extraordinaire.

Si les deux APN qui équipent le smartphone ne gagnent rien au niveau de la résolution d’image (on retrouve un APN de 13 mégapixels à l’arrière, et de 8 mégapixels à l’avant, pour les selfies), les capteurs intégrés sont encore plus performants dans des environnements peu éclairés, intègrent un outil qui permettent de réduire le tremblement et le bruit sur les images et introduit un nouveau mode destinés aux amateurs de light-painting. Plus intéressants sur les cinéastes amateurs, un mode “réalisateur” permet de créer une vidéo à partir des images récupérées sur quatre smartphones P8, en temps réel.

Plus fin (le P8 mesure seulement 6,4mm d’épaisseur), plus grand (il dispose d’un écran de 5,2″ Full HD), et plus résistant (la nano-coating le protège des éclaboussures tandis que le verre Gorrilla Glass 4 protège son écran) que l’iPhone 6 d’Apple, le P8 de Huawei introduit également quelques nouveautés intéressantes, comme une coque e-ink qui permet de lire sans s’abîmer les yeux, ou un mode permettant de retrouver son smartphone en l’interpellant “Hey Buddy, where are you? I’m here!”

Comme toujours, le P8 sera proposé en deux versions, avec soit 16 Go d’espace de stockage (pour un prix de 499 euros) ou 64 Go (pour un tarif de 599 euros). Il disposera d’un port nano-SIM, mais aussi d’un port microSD qui peut être utilisé pour glisser une seconde carte nano-SIM. Très élégant, le smartphone de Huawei mise également sur une coque en aluminium pour séduire le grand public avec des courbes généreuses et une esthétique soignée.

Quatre coloris seront proposés aux acheteurs, avec le “gris titanium” et le “champagne” pour le modèle 16 Go, et le “noir charbon” et “gold” pour le modèle 64 Go.