A peine lancée, la dernière mouture de la plateforme mobile de Google figure déjà dans les statistiques mensuelles d’utilisation mais à un taux particulièrement bas.

android-201504

Les mois se suivent et se ressemblent pour Android: les parts de marché de chaque itération précédant KitKat s’amenuisent quelque peu. De Gingerbread 2.3 à Jelly Bean 4.3, les pertes varient de 0,2 à 0,8 point. Par contre, et certainement au grand dam de Google, la version 4.4 continue son évolution pour atteindre 41,4% (+0,5) tandis que Lollipop 5.0 se hisse à la barre des 5% (+1,7). La toute dernière itération, la 5.1, sortie le 10 mars dernier, équipe à peine (ou déjà, selon le point de vue) 0,4% du parc.

Cette version de Lollipop a été diffusée auprès des smartphones Android One et de certains Nexus. Elle pourrait rapidement prendre le pas sur la précédente vu la quantité de soucis qu’elle corrige et la possibilité, pour les fabricants, d’intégrer plus facilement l’ensemble des changements. Motorola a, par exemple, annoncé que la première génération de ses X, G et E passeront directement de KitKat vers Lollipop 5.1.

Toutefois, il reste encore complexe d’évaluer le temps qu’il faudra pour diffuser cette variante. Certains fleurons, en Belgique, ne disposent toujours pas de la version 5.0.