Selon le directeur technique de Microsoft Azure, Mark Russinovich, Microsoft pourrait revoir sa politique en rendant son système d’exploitation Windows open-source.

© AFP
© AFP

Plus rien ne semble impossible chez Microsoft. Après avoir tiré un trait sur les licences Windows, qui lui rapportaient pourtant chaque année plusieurs centaines de millions de dollars, Microsoft pourrait revoir jusqu’à la conception même de son système d’exploitation. C’est en tout cas ce que pense le directeur technique de Microsoft Azure, Mark Russinovich, qui a récemment évoqué la question dans une interview. “C’est clairement possible. C’est un nouveau Microsoft” a affirmé Mark Russinovich, sans apporter davantage d’explications.

Si les déclarations de Russinovich n’ont rien d’une annonce officielle, ses propos portent à croire que la question de l’open-source est aujourd’hui évoquée ouvertement chez Microsoft, qui est allé jusqu’à revoir son modèle économique pour rester compétitif sur le marché, en transformant notamment sa suite bureautique Office en un service sous la forme d’un abonnement mensuel, et en tirant un trait sur l’upgrade payant vers les nouvelles versions de son système d’exploitation Windows.

Reste à présent à observer la suite des opérations, et surtout, à attendre patiemment le BUILD, la conférence annuelle de Microsoft, qui se déroulera début mai à San Francisco…