L’appli SNCB plus populaire sous Android que sous iOS

Avec 1,4 million de téléchargements sur l’ensemble des plateformes mobiles, le logiciel de l’entreprise publique ferroviaire est un bon indicateur de l’utilisation des smartphones chez les navetteurs.

sncb-mobile-2014

La SNCB célèbre la popularité de son application en dévoilant la répartition du nombre d’installation par système d’exploitation couvert. Sans surprise, Android et iOS se disputent la première place du classement à, respectivement, 630.000 et 580.000 activations. Nokia parvient à conserver la troisième position à l’aide de son Ovi Store, qui équipait les dispositifs Symbian (car, oui, la présence de la SNCB sur les téléphones n’est pas neuve), alors que les Windows Phone dépassent la barre des 50.000. BlackBerry termine bon dernier. Il n’est pas inutile de souligner qu’une variante Java est encore disponible et toujours fonctionnelle.

Le logiciel de la SNCB est dérivé d’un produit mis au point par l’entreprise allemande HaCon, spécialisée depuis 1998 dans ce type de service. Malgré cette longue expérience, les interfaces proposées tant sous Android que sous iOS sont toujours marquées par l’environnement Java mobile qui prévalait à la fin des années 90, ce qui se traduit par des appréciations en demi-teinte de la part des utilisateurs.

L’application Railtime, lancée par Infrabel et qui proposait des éléments graphiques plus modernes, semble, elle, abandonnée depuis sa reprise par la SNCB.