Seulement 12% des Européens utilisent la 4G

Selon une nouvelle étude de Global Web Index, qui a interrogé un peu plus de 41.000 personnes à travers le monde, seulement 12% des Européens utiliseraient la 4G pour surfer sur Internet depuis leur mobile.

© AFP
© AFP

A la traine par rapport à la moyenne mondiale, qui se situe à 16%, l’Europe ne compterait que 12% d’utilisateurs du réseau 4G, contre plus de 36% en Amérique du Nord et 17% en Afrique / Moyen-Orient.

Beaucoup plus rapide que la 3G, le réseau 4G permet de surfer sur le Web à une vitesse comparable à celle d’un réseau Wifi.

Considéré comme un marché porteur par les opérateurs, la 4G peine néanmoins à convaincre les utilisateurs. D’une part parce que beaucoup de monde ignore encore aujourd’hui la différence entre la 3G et la 4G. D’autre part, parce que peu de terminaux en circulation sont compatibles avec les fréquences 4G. Si la 4G se généralise sur les dernières générations de smartphones, elle ne représente encore qu’une proportion mineure des terminaux en circulation. Le cycle de renouvellement de smartphones étant beaucoup plus lent en Europe qu’aux Etats-Unis, il semble fort probable qu’il faudra attendre plusieurs années encore avant que la 4G prenne le pas sur la 3G.

Par ailleurs, la couverture du réseau, qui se limite principalement aux grandes villes, ne permet pas encore aux habitants des zones rurales de se connecter. Et c’est probablement là que se situe la plus grosse différence entre les Etats-Unis, où la très vaste majorité de la population vit en ville, et l’Europe, où le nombre de personnes résidant à la campagne reste beaucoup plus élevé.

Autre information plutôt intéressante, environ 16% des propriétaires de smartphones continuent de surfer uniquement avec un réseau Wifi, ceux-ci ne disposant pas de suffisamment de crédits pour surfer, ou n’ayant tout simplement pas opté pour une formule d’abonnement incluant du Data.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.