On aurait pu croire la hache de guerre enterrée. L’arrivée d’Android TV sur le marché des téléviseurs laissait présager l’union des principaux fabricants derrière une seule et unique bannière. Mais les infidélités de Samsung, LG et Panasonic au système d’exploitation de Google laissent planer un doute sur le succès d’Android TV.

En forte croissance, les ventes de téléviseurs UHD devraient finalement décoller en 2015, avec l’arrivée de nouveaux modèles plus économiques, encore plus fins et ayant beaucoup plus à offrir au niveau de l’interactivité. Pas moins de 23,3 millions de téléviseurs UHD devraient s’écouler en 2015, ce qui représenterait un peu moins d’un téléviseur sur dix selon l’association américaine de l’électronique grand public. Pour augmenter leurs parts de marché, les fabricants ont abandonné la course aux pixels pour se concentrer sur la valeur ajoutée. Comme votre smartphone ou votre tablette, votre future Smart TV tournera elle aussi sous Android, à moins que vous n’optiez pour un téléviseur sous WebOS, Firefox OS ou Tizen… Décryptage.

Samsung : un système d’exploitation pour les dominer tous

© AFP
© AFP

Des tensions entre Samsung et Google avaient poussé le géant de l’électronique coréen à prendre ses distances avec la firme de Mountain View l’an dernier. C’est ainsi que Samsung avait fait le choix de développer son propre système d’exploitation pour ses montres connectées et ses appareils photos. Si de nombreuses rumeurs ont également évoqué l’arrivée de smartphones sous Tizen, le géant asiatique aurait semble-t-il retardé ses plans. Pour autant, Samsung n’abandonne pas l’idée d’un système d’exploitation “maison” puisque le fabricant a annoncé durant le CES que toute sa gamme de téléviseurs passerait sous Tizen en 2015. Sur le long terme, on peut donc s’attendre à voir Tizen débarquer également sur les smartphones et tablettes de la marque coréenne. Très léger, le système d’exploitation open source, qui est développé en collaboration avec Intel, permet une navigation très fluide mais surtout intuitive. Le système d’exploitation de Samsung présente également l’énorme atout de simplifier la synchronisation avec le smartphone, le tablette ou encore l’appareil photo. D’un simple geste, on peut dès lors afficher une photo ou une vidéo stockée sur son smartphone directement sur l’écran de sa Smart TV. Avec ses nouveaux téléviseurs “SUHD”, Samsung tente également de séduire les cinéphiles, avec un écran capable d’afficher des couleurs plus intenses et plus riches. Autre argument de taille : le fabricant offre un an d’abonnement à Netflix à tous les acheteurs d’une Smart TV aux Etats-Unis…

LG : une interface exceptionnelle

© AFP
© AFP

Chez l’éternel rival de Samsung, l’accent a été également très nettement mis sur la réactivité des commandes et la simplicité d’utilisation. WebOS, le système d’exploitation maison de LG, est d’une efficacité redoutable grâce à son interface, présentée sous la forme de signets. Depuis le rachat de la plate-forme par LG en 2013, et son intégration dans le portfolio du fabricant l’année dernière, LG affirme avoir déjà écoulé plus de 5 millions de Smart TV tournant sous WebOS. Et l’aventure ne fait que débuter puisque les dernières rumeurs évoquent déjà l’arrivée d’une première montre connectée sous WebOS au Mobile World Congress de Barcelone, en février 2015.

Panasonic : Firefox fait son entrée sur les Smart TV

firefox

Apprécié des puristes, Panasonic mise pour sa part sur Firefox pour alimenter sa nouvelle génération de Smart TV. Le système d’exploitation, conçu par la fondation Mozilla, met bien sûr en avant le célèbre navigateur Web qui permet de rechercher des informations complémentaires sur Internet. Comme Samsung, Panasonic mise également sur la synchronisation des données, avec cette fois la technologie Miracast, déjà adoptée par de nombreux fabricants de PC. Panasonic mise également sur la personnalisation de l’interface pour séduire le consommateur, qui pourra créer des raccourcis vers ses applications et programmes préférés sur l’écran d’accueil. Selon le fabricant, le premier téléviseur 4K sous Firefox OS devrait être lancé au printemps prochain. Comme ses deux concurrents, Panasonic misera toutes ses cartes sur Firefox OS puisque tout le portfolio 2015 du constructeur intégrera l’OS de Mozilla.

Sony & TP Vision : Le pari d’Android TV

© DR
© DR

Le pari n’est pas encore gagné pour Google. Le géant du Web, qui présentait en juin dernier son système d’exploitation pour Smart TV, espérait trouver de nombreux partenaires dès le lancement de sa plate-forme. Mais l’emprise de Google sur le marché des smartphones, et ses tentatives d’avoir la mainmise sur tous le secteur a quelque peu refroidi les fabricants de téléviseurs, qui ont pour la plupart opté pour le système d’exploitation de Roku. Les principaux partenaires de Google, sur le segment des smartphones, ont également réservé un accueil glacial à Android TV, à l’exception de Sony, qui intégrera l’OS de Google dans tout son portfolio, et de TP Vision, qui lancera sa seconde génération de téléviseurs sous Android cette année. Pour séduire le public, TP Vision joue la carte de divertissement avec une offre très riche de contenu, comprenant notamment un accès au service de streaming de jeux OnLive et au parc applicatif du Google Play Store.