Face au scandale lié aux activités de surveillance des communications sur internet de la part de la NSA (National Security Agency), Mega et son emblématique fondateur Kim Dotcom s’apprête à lancer début 2015 un nouveau service de messagerie instantanée et de visioconférence entièrement sécurisé, accessible depuis un simple navigateur Web.

MEGA

Dans un message posté sur Twitter, le sulfureux Kim Dotcom annonce la couleur : “Mega va bientôt lancer un service de chat et de visioconférence entièrement crypté incluant le transfert de fichiers à haute vitesse via un navigateur Web. Bye bye Skype.” Ce projet, nom de code MegaChat, n’a rien de nouveau puisque déjà à l’automne 2013, Mega promettait la mise en ligne prochaine d’une messagerie instantanée cryptée et sécurisée.

L’idée de départ de Mega est d’offrir un service de messagerie 100% crypté, avec possibilité pour les membres inscrits à la plateforme de partager des fichiers ou des dossiers de manière sécurisée.

De nombreux nouveaux services capitalisent sur la méfiance grandissante des internautes vis-à-vis de solutions plus institutionnelles, mais moins sécurisées. Ils représentent une alternative pour conserver un semblant de vie privée, du moins sur le papier.

Ainsi, John McAfee a lancé en 2014 Chadder, une application mobile censée garantir la confidentialité des échanges, à l’aide de messages privés entièrement chiffrés. De nombreux services d’échanges de mails cryptés ont aussi récemment vu le jour, principalement à destination des geeks et des activistes politiques, comme A/I (Autistici/Inventati) ou encore Lavaboom.

Avec MegaChat, Kim Dotcom souhaite quant à lui s’attaquer à des géants comme Skype (Microsoft) ou Hangouts (Google).

AFP