Bullguard a publié en fin de semaine dernière son rapport pour l’année 2014, auquel l’entreprise joint une infographie retraçant les événements marquants de l’année en cours…

© AFP
© AFP

Et c’est un bilan peu élogieux que l’on peut dresser de cette année 2014, au cours de laquelle les menaces mais surtout les attaques informatiques vis-à-vis de nos internautes se seront multipliées. Du logiciel Cryptolocker, qui a pris en otages plusieurs milliers d’utilisateurs en janvier dernier, à la fausse-amende de la Police, ayant coûté 200 euros à quelques centaines d’internautes belges, l’année 2014 a été rythmée par de nombreuses attaques informatiques contre nos concitoyens mais également contre les grandes institutions du pays. Au niveau fédéral, on retiendra ainsi l’opération de cyber espionnage de la Russie contre le ministère des Affaires Etrangères, en mai dernier, dans le cadre de la crise ukrainienne.

Globalement, 2014 aura également été une année pivot pour la cyber sécurité, puisque de nombreuses initiatives au niveau local ont permis de mieux coordonner la lutte contre la cybercriminalité. L’année 2014 a ainsi été marquée par le lancement d’un master en cybercriminalité à la prestigieuse Solvay Business School, l’ouverture d’un centre belge pour la cybercriminalité ou encore la création d’une coalition entre plusieurs entreprises, visant à mieux lutter contre la cybercriminalité.

Selon le CERT, la cybercriminalité aurait coûté à la Belgique 3,5 milliards d’euros en 2014… Une facture salée qui pousse les institutions du pays à réagir.

Infographic_Backto2014_FR_v2