Les ventes mondiales de tablettes ont augmenté de 11,5% au troisième trimestre, aidées par la résistance de la demande aux Etats-Unis, selon des estimations jeudi du cabinet de recherche IDC.

tab

Le marché américain, le plus gros du monde, est l’un de ceux où la progression a été la plus forte, atteignant 18,5%. IDC l’explique par la combinaison de promotions pour la rentrée et des augmentations des stocks des commerçants à l’approche des fêtes de fin d’année.

Les ventes de tablettes ont vu leur croissance nettement s’essouffler ces derniers trimestres, sur fond de saturation des marchés développés et de renouvellement moins fréquent qu’espéré des appareils existants par les consommateurs.

Tous fabricants et pays confondus, 53,8 millions de tablettes ont toutefois encore été écoulées entre début juillet et fin septembre.

Le groupe américain Apple conserve la première place mondiale, avec une part de marché de 22,8%, en dépit de la poursuite de la baisse de ses ventes d’iPad (-12,8% sur un an à 12,3 millions d’unités).

Le sud-coréen Samsung pointe en deuxième position avec 18,3% de part de marché. IDC souligne qu’il est en train de se concentrer davantage “sur des marchés comme l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient et l’Afrique où les fabricants asiatiques à bas coûts ne sont pas encore bien implantés“. Cela lui a permis d’augmenter ses ventes de 5,6% sur un an à 9,9 millions d’unités.

Le groupe taïwanais Asus arrive au troisième rang avec 6,5% de part de marché, selon IDC grâce à ses appareils “deux en un”, hybrides entre un ordinateur portable et une tablette, fonctionnant avec le système d’exploitation de Microsoft, Windows.

Viennent enfin deux marques chinoises, Lenovo (3% de part de marché) et RCA (groupe TCL, 2,6%).

AFP