Comme beaucoup de consommateurs, vous craquerez peut-être en cette fin d’année pour l’un de ces nouveaux smartphones à écran extra-large, les fameuses “phablettes”. Mais attention à votre facture en data!

© AFP
© AFP

Que vous craquiez pour l’iPhone 6 Plus, le Galaxy Note 4 ou l’Ascend Mate 7, vous risquez d’avoir une mauvaise surprise dès le mois suivant votre achat. Qui dit plus grande taille d’écran dit en effet plus grand confort d’utilisation, et forcément, utilisation prolongée. Que ce soit pour surfer, regarder des films, jouer en streaming ou consulter des photos stockées dans votre cloud personnel, les phablettes vous donneront probablement l’envie de passer beaucoup plus de temps face à votre écran. Et malheureusement, tout cela devrait se répercuter sur votre facture en data. Une étude menée par NPD fin 2013 tirait déjà la sonnette d’alarme. Aux Etats-Unis, l’utilisateur moyen d’un smartphone consomme généralement 4,5 Go de données par mois. L’arrivée des écrans extra-larges à fait grimper la moyenne à 7,2 Go par mois chez les propriétaires de phablettes.

Si, en Belgique, l’utilisateur moyen consomme moins de données, il devrait tout de même y avoir une explosion des forfaits. Contacté par nos soins, Base nous a confirmé s’attendre à une croissance exponentielle de la facture en data. “Ceux qui ont une phablette ont tendance à l’utiliser davantage comme un ordinateur ou une tablette” nous explique Sophie Bockaert, porte-parole de l’opérateur Base. Plus à l’aise avec cet écran beaucoup plus large, l’utilisateur a tendance à passer plus de temps sur son terminal, sans forcément songer à se connecter à un réseau Wifi, avec pour conséquence, une explosion du forfait. Pour Base, cela ne fait aucun doute, “on voit un lien direct avec l’augmentation du data.” Proximus, lui, est plus prudent. Si l’opérateur nous confirme que le confort procuré par ces écrans de grande taille tend à pousser l’utilisateur à passer plus de temps à surfer, il rappelle qu’aucune étude ne permet de confirmer ce phénomène sur le territoire belge. Son porte-parole nous a cependant indiqué qu’il était préférable de revoir son abonnement après l’acquisition d’un nouveau smartphone, et d’adapter régulièrement son plan en data en fonction de l’utilisation du smartphone.

Nous avons constaté par nous-même une augmentation plutôt impressionnante des volumes de données utilisées peu après l’acquisition de l’un de ces nouveaux smartphones, notre consommation en data passant de 2,6 à 4,2 Go en un mois. En privilégiant le réseau Wifi à votre domicile et au bureau, et en évitant de télécharger des données ou de regarder des films en streaming dans le train ou sur la route, il est possible de réduire cet écart, mais dans l’ensemble, il faut bien évidemment s’attendre à voir sa facture augmenter. Notre conseil? Opter pour une formule qui donne un peu de marge avant l’acquisition du nouveau smartphone, avec par exemple 2 à 2,5 Go de data par mois, et suivre au quotidien votre consommation grâce à une application de suivi. A la fin du mois, songez à réviser votre forfait si celui-ci n’est pas adapté à votre consommation.

De manière générale, il est donc essentiel de prendre en compte cet élément dans votre budget, sans quoi votre budget de fin d’année sera plombé par vos frais de téléphonie…