Lors d’un déjeuner organisé à New-York par le ministère américain des affaires étrangères avec Narendra Modi, premier ministre indien, le Bold 9900 a obtenu une exposition de choix.

ericschmidt-bold9900
© Mohammed Jaffer / SnapsIndia

Alors que Google multiplie les efforts de communication au sein du Sous-Continent asiatique afin de déployer le programme Android One, le cofondateur de Google, Eric Schmidt, a rencontré, avec d’autres patrons de grandes entreprises des Etats-Unis, le chef du gouvernement indien dans le but de consolider les relations commerciales entre les deux nations. L’événement serait passé tout à fait inaperçu si un BlackBerry Bold 9900 n’avait pas trôné à côté du petit écriteau (et sur un autre dispositif que l’on suppose tout de même piloté par Android) décrivant ce personnage emblématique censé promouvoir le système d’exploitation mobile de Google.

L’initiative n’est pas de nature à renforcer les messages sécuritaires régulièrement véhiculés à propos d’Android. Il reste à espérer que les mesures prises pour Android L convaincront définitivement Eric Schmidt à abandonner son smartphone canadien. A moins que ce ne soit le clavier physique qui soit à l’origine de ce mouvement insolite, auquel cas il ne serait pas inutile de considérer un appareil Nexus dédié aux professionnels et aux amateurs d’écriture.